Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 2. Episode 4. A Nuisance Call.

20 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

vlcsnap-2013-10-16-20h52m22s13.png

 

Chicago Fire // Saison 2. Episode 4. A Nuisance Call.


Bien que cette saison réutilise à sa sauce les éléments déjà vu durant la saison précédente, je dois avouer que tout cela est plutôt bien foutu. En tout cas, je ne m'ennui pas une seule seconde et c'est pile poil ce que je veux. Cet épisode tente de changer pas mal de choses mais également de faire évoluer des intrigues comme celle du pyromane. On sait pertinemment que c'est Hadley mais quand est-ce qu'ils pouvaient l'arrêter ? Telle était la question. Plus les épisodes passaient et plus l'on se rapprochait du dénouement bien évidemment et cet épisode tente de faire les choses de façon suffisamment efficace pour que l'on passe un agréable moment. La fin de Hadley dans Chicago Fire était presque douce amère. Au fond je suis certain que Hadley ne voulait que retrouver la camaraderie qu'il avait perdu, se reconnecter avec sa famille qu'est la caserne 51 mais sa méthode pour se rapprocher de ses anciens amis n'est pas la meilleure qu'il soit. Il est devenu vraiment cinglé. Mais je pense que Chicago Fire gère aussi plutôt bien les conséquences de la séparation. Je suis certain que l'on ne devient pas pompier par hasard mais uniquement pour sauver des vies.

Si l'on enlève ce métier à quelqu'un, on ne sait pas ce qu'il peut devenir. Surtout quand comme Hadley on dévouait son temps à son boulot. J'ai envie de croire que c'était pour ça. Severide a réussi à résoudre l'affaire à sa façon, tout en réussissant à le coincer à son propre jeu. Severide va donc sauver la vie d'Hadley, comme un dernier geste envers lui afin de lui dire que même s'il n'est plus là, qu'il a mis tous ces feux, il a été un pompier, il a fait partie de leur famille. Tout cela permet de mettre en avant le courage de Severide qui est capable de mettre sa vie en danger rien que pour sauver tout le monde. En tout cas, Chicago Fire sert ici un très joli message. Par ailleurs, Gail continue sa petite vendetta contre la caserne 51 dans le but de la faire tomber coûte que coûte. Ce qu'il y a avec ce personnage c'est qu'elle a apporté une nouvelle dynamique et un danger permanent. L'équipe doit faire en sorte d'être impeccable tout le temps et savoir gérer également son administration. Mais Bolen est-il le bon gars pour ce boulot ? Dans le dos de Bolen, Benny - papa Severide - va aller voir Gail afin de lui parler de Boden. Qu'attendre ? La suite probablement.
vlcsnap-2013-10-16-20h54m37s83.pngJ'ai hâte de voir comment ils vont parvenir à construire quelque chose autour de cette histoire. Boden n'a jamais été mon personnage préféré et au fond s'il ne devait y avoir que lui en guise de dommage collatéral alors je ne serais vraiment pas contre. Il faut cependant faire attention à ce que le tout serve le récit aussi. Gail doit encore confronter un peu tout le monde. D'un point de vue des filles de la série, j'ai beaucoup aimé Shay dans son bar lesbien. Elle a du mal à retrouver une stabilité depuis qu'elles ont assisté au suicide d'un homme juste en face d'elles avec Dawson. Dawson gère la situation bien mieux mais elle a aussi d'autres chats à fouetter. Pour en revenir à Shay, la scène où elle est complètement bourrée à parler de science fiction avec Otis était drôle d'un côté mais aussi cruelle de l'autre. Shay pourrait devenir vraiment passionnante à devenir une alcoolique complètement folle. Il y a un truc à creuser en tout cas de ce point de vue là. Dawson doit de son côté à une révélation : Jay est un flic.

Je me demande comment tout cela va prendre à la fois dans Chicago Fire mais aussi dans Chicago P.D. le spin-off à venir de la série. Je suis persuadé qu'il y a tellement de bonnes choses à faire ici et là avec les personnages. Enfin, la meilleure idée de l'épisode c'était de mettre Milles et Clarke ensemble. C'est deux personnages que je n'attendais pas vraiment. C'est lui la taupe, on le sait depuis le début, mais Mills va tenter de comprendre ce qu'il se passe et surtout si Clarke est réellement la taupe ou non. Mills et Clarke sont tous les deux des nouveaux dans la caserne et c'est aussi ce qui les a rapproché à mon humble avis. Enfin, mention spéciale au cas de la semaine sur le parking. C'était vraiment palpitant et excitant. Pile poil ce qu'il nous fallait.

Note : 7/10. En bref, un épisode émotionnellement plutôt fort mais aussi plein de petites (et très bonnes) choses.

Commenter cet article