Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 9. Episode 20. Blood Relations.

12 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika

vlcsnap-2014-04-10-21h12m51s35.jpg

 

Esprits Criminels // Saison 9. Episode 20. Blood Relations.


J’adore les épisodes où à la fin, il y a encore un mystère à résoudre. C’est tout de suite beaucoup plus intéressant quand le meurtrier n’a pas été arrêté vous ne pensez pas ? En tout cas la conclusion de cet épisode était terriblement bien fichue et donne envie d’en voir un peu plus. Cet épisode était aussi celui de Blake alors que cette dernière a aujourd’hui une place qui a parfois tendance à être étrange. On ne sait pas trop la définir même si la saison précédente avait réussi à introduire son personnage de façon intelligente. De la mettre en situation de faiblesse était donc une très bonne idée et à la fin de l’épisode cela permet de ne pas l’oublier et de montrer que tout le monde est derrière elle. Surtout que j’adore Jeanne Tripplehorn (je sais que j’ai encore Big Love à terminer d’ailleurs mais bon, je n’en ai pas le courage). Pour en revenir à cet épisode de Criminal Minds, l’une des réussites est d’avoir invité Tobin Bell. Dans le rôle de Malachi Lee il était terrifiant. J’adore cet acteur et depuis qu’il a incarné le tueur au puzzle dans la saga cinématographique Saw, je dois avouer qu’il me fait encore plus peur.

Les meurtres de la semaine étaient eux aussi bien trouvé. Après l’épisode centré sur Morgan qui m’avait particulièrement déçu, je dois avouer que l’on a ici l’occasion de voir quelque chose de différent et de beaucoup plus efficace à mon goût. C’était une très bonne nouvelle que de revenir aux fondamentaux avec un épisode plus classique mais tout aussi efficace. Ce n’est pas qu’une question d’introduction en noir et blanc ou encore de scénario bien ficelé, c’est tout un ensemble de chose qui fait que cet épisode fonctionne, tout simplement. Les meurtres sont différents, plus originaux et surtout plus intéressants. On plonge dans un univers un peu moins classique que ce que l’on a l’habitude de voir. Tout cela va nous emmener à Cissy Howard, mère d’une famille, kidnappée, tout cela afin qu’elle confesse ce qu’elle a fait par le passé. Et pendant ce temps Hotch est en train d’interviewer Malachi Lee, le père de l’autre famille. Cette guerre familiale fonctionne terriblement bien et je ne m’attendais pas du tout à ce que la série aille dans cette direction à la fin de l’épisode. En tout cas peu importe, Criminal Minds m’a offert quelque chose d’efficace.
vlcsnap-2014-04-10-21h12m49s19.jpgEn plus de ça, ils ont mis en danger Blake. Même si l’on sait qu’elle ne va pas mourir, on peut parfois avoir un doute (surtout que dans certaines séries ils n’ont pas peur de tuer des personnages sans qu’on ne le sache auparavant). Ce serait bête de se séparer de Blake de toute façon, surtout qu’elle a beaucoup apporté à la série, une vraie alternative à Paget Brewster qui commençait à s’encroûter et à ne plus faire grand chose de très nouveau. Finalement, cet épisode était jouissif mais aussi très bien construit. C’est important qu’une histoire se tienne du début à la fin. De plus, on ne se concentre que sur une histoire de guerre de familles alors que l’on aurait pu avoir encore des vieilles histoires de tueurs en série sans envergure. On retrouve donc aussi Adrienne Barbeau (Carnivale, The Fog) qui comme Tobin Bell est aussi connue pour avoir été une figure du cinéma d’horreur (elle a été l’un des visages de plusieurs films de John Carpenter de New York 1997 à The Thing en passant par Fog). Je me demande si le prochain épisode fera suite à celui-ci ou bien s’il va prendre un malin plaisir à partir sur tout autre chose.

Note : 7/10. En bref, un très solide épisode de Criminal Minds.

Commenter cet article