Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fairly Legal. Saison 2. Episode 1. Satisfaction.

17 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-17-07h47m47s168.png

 

Fairly Legal // Saison 2. Episode 1. Satisfaction.
SEASON PREMIERE


Quel plaisir de retrouver la fraicheur du teint de Sarah Shahi. Car même si Fairly Legal n'est pas une excellente série, le plaisir reste malgré tout entier. Les intrigues ne sont pas spécialement excellentes mais ce sont les interactions avec les divers protagonistes et puis le charme sans faille de Sarah Shahi (oui, je ne vais pas arrêter de dire Sarah Shahi, elle m'a ébloui Sarah Shahi, encore une fois). "Satisfaction" était un bon épisode de retour pour une série que je trouve toujours aussi satisfaisante dans la manière de faire. Sarah Shahi alias Kate est absolument bonne dans tous les sens du terme. Elle nous amuse, aussi bien quand elle se retrouve face à sa "belle mère" ou encore quand elle parle à son ex mari qu'elle dit toujours aimer un petit peu finalement. D'ailleurs, cette histoire donne lieu à de nouvelles scènes assez marrantes entre les deux personnages, et je retiens notamment celle à l'hôpital où la scène du coeur brisé à la fin de l'épisode. Kate veut se réconcilier avec Justin, et pour cela ce dernier a besoin de lui avouer qu'il avait couché avec une autre femme alors qu'ils étaient encore mariés. Ce que je trouve assez fun également c'est comment USA Network impose des économies à cette série en supprimant le bateau de Kate (qui était le bateau de son père), dans lequel elle vit.

Pour ce qui est de l'affaire de la semaine, Kate rencontre un homme dans un bar qui va s'avéré être le médiateur de son affaire. En effet, elle va le rencontrer à Reed & Reed. Ben Grogan, c'est son nom, représente Sam, un homme qui souffre d'un cancer à cause d'une exposition à des produits chimiques assez forts à son entreprise. Sam ne sait pas trop si il veut aller jusqu'au procès ou si tôt ça peut se régler à l'amiable tout simplement. Ben va pousser son client à accepter l'arrangement sauf que Sam veut savoir si son entreprise lui a vraiment menti ou non. Et Kate va évidemment aider Ben dans sa quête de la vérité. Le duo Kate / Ben fonctionne plutôt bien même si à certains moments j'ai trouvé que c'était surfait. Le soucis vient de Ben et pas de Sarah Shahi, car Sarah Shahi est parfaite de toute façon. Et c'est vrai. Personne ne peut le contredire. Bref, le duo apporte aussi un peu de fraicheur face aux éternelles querelles entre Kate et sa belle mère, Lauren. On se souvient que cette dernière l'avait virée à la fin de la saison 1 sauf que Kate a des parts dans Reed & Reed et que Lauren n'a pas l'argent pour les racheter étant donner que Reed & Reed se porte très mal et qu'ils n'ont pas les moyens financiers de payer les salaires, ou alors tout juste.
vlcsnap-2012-03-17-07h48m23s16.pngLauren et Kate doivent alors partir à la recherche d'un nouvel associé. La rencontre avec ce personnage arrogant incarné par Marc Moses était très marrante. J'aurais peut être aimé qu'on aille encore plus loin car le soucis avec Fairly Legal c'est que la série est bien trop gentille et qu'elle ne pousse pas tellement loin son sujet qui a tellement de potentiel. Evidemment, la réponse pour sauver Reed & Reed, Kate l'a sous le nez et c'est Ben. J'espère juste que cela ne va pas devenir quelque chose d'ennuyeux et de redondant car je vois déjà venir presque tout. Au final, ce nouvel épisode de Fairly Legal était plutôt correct et sympathique. Je me souviens du moment où j'avais découvert la série et avait adoré ce pilote. Cette fois c'est toujours la même chose, j'aime toujours autant cette petite série guillerette qui m'amuse et me satisfait. Au fond, ce n'est pas une série exceptionnelle mais elle est suffisamment bonne pour nous offrir le divertissement dont on a besoin. Surtout parce que Sarah Shahi et son côté madame tout le monde et working girl avec son Starbucks à la main j'adore ça.

Note : 6/10. En bref, un retour très sympathique pour Fairly Legal.

Commenter cet article