Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Bonne note contre faveurs…

15 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2012-03-15-22h21m15s102.png


Les Experts // Saison 12. Episode 17. Trends with Benefits.


J'ai bien aimé ce nouvel épisode outre les nouveaux soucis capillaires de George Eads. On ne compte plus les changements de coiffure de l'acteur au fil du temps dans la série, et cette semaine il a choisi de se la jouer "a la" Tom Cruise. Effectivement, c'est raté et j'aurais préféré qu'il ne change rien, surtout d'un épisode à l'autre. Mais bon, c'est un running gag de la série de toute façon. CSI nous offrait donc un bon épisode cette semaine, avec beaucoup de fun, de modernité (ce qui évite au téléspectateur jeune de se sentir complètement exclu de la série). L'intégration des réseaux sociaux et du mot "trending" a permis de m'intéresser encore plus à l'épisode en soit. CSI est une série que j'aime bien et qui vient d'être renouvelé pour une saison 13 par CBS (CSI est toujours la série la plus âgée du network parmi celles encore diffusées de nos jours). Bref, ce nouvel épisode raconte donc l'histoire d'un meurtre assez particulier, qui va mettre en lumière une histoire peu glorieuse où des étudiants échangeaient de bonnes notes avec leur prof contre une petite partie de jambes en l'air. Intéressant non ? En tout cas, certains se sont laissés tenter et d'autres sont mort.

L'ouverture de l'épisode avec cette fête universitaire rappelle un peu ce qu'était la série au début, avec toutes ces ouvertures funs et décalées. Ce qui faisait le charme de cette série finalement. Ces derniers temps ce sont des scènes lancinantes et ennuyeuses pour ouvrir les épisodes que l'on avait. En tout cas, ce fût une réussite et j'étais tout de suite enchanté. Par ailleurs, on avait droit à de la guest comme Beau Mirchoff par exemple (cet acteur a le vent en poupe ces derniers temps depuis qu'il est apparu dans Desperate Housewives). On a donc la mort d'un homme qui aurait sauté d'un pont alors qu'en fait, il va très vite découvrir qu'on l'a aidé. On va parler du cyber-bullying, des paria des réseaux sociaux mais également de l'humiliation à l'école. Des sujets intéressantes et traités avec bien plus de finesse que j'aurais pu le croire (et notamment bien plus que dans l'autre série de la franchise qui s'est laissé tenter par le sujet de l'université et je pense évidemment à CSI NY). Là c'est bien plus recherché et je pense que l'on doit ça au raffinement de DB Russell. Ce dernier offre un supplément d'âme à la série par moment mais aussi une réflexion intéressante (d'ailleurs, cette semaine partie de saison a oublié les références qu'il faisait dans la série auparavant, dommage).
vlcsnap-2012-03-15-22h14m58s171.pngLe professeur Laudner, ancien paparazzi était un personnage grandiloquent et très narcissique mais cela colle parfaitement avec l'image que l'on veut lui donner. CSI nous offre donc un bon épisode qui, sans développer réellement le background des personnages (sauf celui de DB puisque son fils fait une apparition remarquée dans la série - plus ou moins - ), on a une intrigue qui tient debout. Je suis assez déçu du résultat de cette nouvelle saison de la série alors que la saison 11 avait réussie à replonger la série dans cet univers de fun déluré (je pense notamment à l'épisode avec le tueur en latex, qui n'avait pas donné de suite à mon grand damne car cet épisode était presque les prémices de ce qui est la première saison d'American Horror Story). Bref, au fond, CSI aussi peut faire de bonnes choses il suffit juste d'être patient parfois. Toute série n'est pas toujours parfaite de toute façon, et toute série a ses défauts à un moment ou à un autre.

Note : 7.5/10. En bref, un bon épisode bien développé de CSI qui prouve que la série n'est pas encore finie et qu'elle a encore des choses à dire et à faire, même 13 ans après...

Commenter cet article