Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 6. Episode 12. The Quality of Mercy.

17 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2013-06-17-10h34m47s172.png

 

Mad Men // Saison 6. Episode 12. The Quality of Mercy.


"You're a monster". Ce que j'ai adoré dans ces derniers mots de Peggy à la fin de l'épisode c'est à quel point elle est en train de voir que Don Draper est encore pire que ce qu'elle ne pouvait penser. La saison dernière, elle quittait avec beaucoup d'humilité et surtout d'émotions le bureau de Don. Cette saison elle s'est retrouvée dans une situation étrange mais passionnante et elle découvre de plus en plus à quel point les choses sont différentes maintenant. Don n'est plus quelqu'un qui veut le bien de la publicité mais qui, dans le cas présent cherchait le bien de l'agence. C'est terrible car je trouve que ce personnage est vraiment excellent mais Mad Men fait tout pour que l'on ne l'aime pas, ou bien que l'on ne l'aime plus. En plus de ça, il ne cherche même pas vraiment à changer. Durant toute la saison, la série a prouvé encore une fois à quel point Don Draper n'a pas de morale si ce n'est la sienne. Je dirais que cet épisode est le meilleur de la saison car il parvient à mettre en exergue tout ce qui fait que Mad Men est une brillante série. Les dialogues sont beaux, élégants mais aussi intelligents et raffinés.

Cette association de scènes et de mots fait que cet épisode est au final, tout ce que l'on peut voir de bon dans Mad Men. La scène finale est d'autant plus symbolique. Peut être celle de la renaissance de Don Draper en un homme nouveau. Alors que le personnage est recroquevillé en position fétale, je me suis demandé si au fond ce n'était pas le but ultime de la saison. Que Don veuille enfin prendre le temps de changer. La relation entre Don et le reste des personnages évolue. Cela passe donc par sa relation avec Peggy qu'il envoit en l'air, ou encore avec Megan. Le moment où elle lui dit "You can do that in bed" et qu'il ne répond pas était terrible. Cette scène était marquante mais aussi magnifique. Mad Men peut parfois être une série de peu de mots. Comme dans une publicité, le message doit être court et bref, et tout ce que l'on voit à l'écran doit porter la signification finale de la chose. Au fond, c'est ce que cette scène fait. Elle nous amène au fil de l'épisode à cette scène finale. Mais derrière cette scène se cache également un homme brisé, qui ne sait plus vraiment ce qui pourrait le rendre heureux.
vlcsnap-2013-06-17-10h50m00s88.pngLe monde de Don s'écroule sous ses pieds petit à petit. On avait pu le voir avec Grace dans l'épisode précédent. Le chateau de carte sur lequel il est posé risque bien de s'effondrer dans le dernier épisode de la saison. Au fond, ce que je trouve d'assez fascinant chez Don c'est ce qu'il voit chez Peggy. Je n'ai pas l'impression qu'il voit en elle une amie mais plutôt une forme de mère. On sait pertinement que Don a des soucis avec l'amour maternel. Le flasback que l'on avait pu voir plus tôt dans la saison (horrible d'ailleurs cette scène) nous montre à quel point Don est un enfant brisé qui cherche l'amour d'une mère. C'est même à mon avis pour cela qu'il est ce qu'il est. Depuis le début de la saison, Don n'a pas formulé de grandes idées alors que c'était un créatif brillant. Nous sommes en phase de dépression pour le personnage et Mad Men parvient à éclaircir cela avec malice. Je ne pouvais pas rêver mieux bien entendu. L'épisode s'attarde également un peu plus sur Betty, et sa relation avec Grace. J'ai beaucoup aimé la scène qu'elles partagent toutes les deux dans la voiture. Betty parle à sa fille comme une grande et quelque chose de terrible sera dit : Grace pense que son père ne l'aime pas (du moins pas autant qu'il le devrait).

Il y a Pete également. Encore une fois ce dernier se retrouve entre deux chaises. Bien que je trouve un peu beaucoup le fait qu'il soit toujours dans une position peu confortable, ses faces à faces dans cet épisode sont magistraux. J'ai toujours trouvé l'acteur excellent et je trouve une fois de plus que dans ce registre il est parfait. Mais en plus de ça, il donne la réplique à un grand : James Wolk. Enfin, grand est un bien grand mot mais disons qu'il est réellement très bon à cette place. Ainsi, Mad Men se retrouve face à un épisode brillant et rien que pour voir Don Draper imiter les cris d'un bébé, cela en vaut la chandelle. Enfin, croyez moi ou pas mais cette scène est déjà amenée à devenir culte. Depuis le début de la journée, cela fuse sur les réseaux sociaux alors que beaucoup sont à l'afût d'un gif animé.

Note : 10/10. En bref, sans conteste le meilleur épisode de la saison.

Commenter cet article

cha 17/06/2013 21:58


Bon épisode, même si j'aurais pas mit une note aussi élevée.


Don fait ce qu'il y a de mieux pour l'agence et commence à retomber sur ses pieds. Sally devient grande et revoit Glenn (c'est marrant parce que je pensais à son personnage cette semaine).


J'ai toujours adoré Pete et il était très bon dans cet épisode. L'acteur est vraiment bon, tout comme James Wolk qui est l'acteur qui monte en ce moment. Son personnage est super intéressant
derrière ses sourirs et m'a touché. J'ai trouvé intéressant que Pete dise qu'il a été trop loin et qu'ils travailleront ensemble dans le futur, mais surtout qu'il laisse Bob rester à l'agence et
qui nous fasse pas le coup de la menace.


 


Plus qu'un épisode et une saison de Mad Men :-(