Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 2. Episode 8. Black Thai.

10 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

suburgatory-.png

 

Suburgatory // Saison 2. Episode 8. Black Thai.


Depuis que Ryan est devenu un personnage plus présent dans la série, étrangement Suburgatory s'est améliorée. C'est un peu comme si le destin de la série était lié à ce personnage. L'épisode précédent avait permis à Ryan de découvrir qu'il était un enfant adopté et cela au dépend de ses parents qui pensent maintenant l'avoir perdu à tout jamais. Surtout quand il dit qu'il ne veut plus s'appeler Ryan mais... Eugene. J'ai trouvé l'épisode hilarant à certains moments mais surtout grâce à la famille de Ryan. Ces personnages n'avaient pas encore été aussi bien exploité dans la série. Maintenant que leur folie est mise eu lumière, j'espère que les scénaristes sauront leur donner une nouvelle chance de briller autant dans un futur épisode de la série. Celui ci prouve que le potentiel comique de Suburgatory est presque inépuisable. En tout cas, je ne me lasse pas de l'histoire qu'ils ont construit autour de Ryan. Aussi bien en des termes humoristiques avec sa famille que plus touchants avec Tessa. L'épisode s'amuse donc avec la folie des parents de Ryan qui aimeraient bien récupérer leur fils.

Ce que j'aime bien c'est que finalement Suburgatory ne se prend pas au sérieux et impose alors son propre style. C'était bien plus amusant de voir une comédie qui se fait plaisir qu'une autre qui reste tranquillement dans ses charantaises et ne fait rien de toute la journée. C'est un peu ce qui était arrivé durant la première saison. Il faut aussi dire qu'ils n'ont pas été très bon dans la manière de gérer certaines choses. En effet, les personnages tête à claques étaient beaucoup trop présents. Pendant ce temps, Tessa et Dalia vont passer leur SAT. Une fois sorties de la salle d'examen, Tessa va se rendre compte que Dalia a eu une voiture pour son score au PSAT alors que Tessa n'a eu droit qu'à une pauvre glace (malgré le fait qu'elle soit dans les meilleurs 10%). Le fait que Tessa et Dalia soient encore une fois en compétition apporte une notion de guerre amusante à Suburgatory. La série a toujours su gérer les conflits de manière à ce que le téléspectateur en rit. Même si tout n'était pas efficace (j'ai détesté le passage hip hop), globalement on peut dire que les scénaristes nous ont eu avec les répliques.
suburgatory-ryan.png
"Ryan Shay = Patrick Star. Discuss."
"Is she hip hop homeschooled?"

Oui car les répliques de Dalia sont particulièrement bonnes et imposent tout de suite le style de la jeune femme. Mais également de la série. Car au fond, Suburgatory a toujours été cet esprit un peu noeud noeud mais attachant de l'autre côté. La partie la plus faiblarde de l'épisode reste celle de Mr Wolfe. Ce personnage est très rarement mis à contribution dans les épisodes de Suburgatory, mais à chaque fois j'ai du mal à voir où ils veulent en venir avec lui. En effet, je trouve assez décevant tout ce que l'on a pu voir autour de l'enfant de Jill et Noah. Il faut dire que le nom de leur enfant fait assez peur : Opus. S'ils demandent l'aide de Mr Wolfe c'est uniquement pour les aider à faire en sorte que Opus puisse intégrer une crèche de qualité car il a été refusée dans toutes celles où il a postulé.

Note : 8/10. En bref, excellent.

Commenter cet article