Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 3. Episode 9. The Ballad of Piggy Duckworth.

3 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2014-04-03-13h45m05s168.jpg

 

Suburgatory // Saison 3. Episode 9. The Ballad of Piggy Duckworth.


Après la magnifique demande en mariage de l’épisode précédent, je dois avouer que je m’attendais à ce que cet épisode soit plus ou moins la suite. Mais il n’en est rien. En effet, « The Ballad of Piggy Duckworth » préfère se concentrer sur Dallas alors que cette dernière emmène Tessa sur ses terres natales. En laissant plus ou moins de côté Lisa, Suburgatory me déçoit. Surtout que cet épisode en lui-même était un peu décevant. Je m’attendais à ce que cela soit beaucoup plus drôle, plus fun, surtout que les extravagances de la famille de Dallas avait tout pour me plaire. Mais il ne se passe pas grand chose et les dialogues ne sont pas aussi inspirés que l’on aurait pu le croire. Du coup, la série s’intéresse avant tout aux costumes extravagants. On pourrait presque se demander s’ils ne sont pas là pour cacher la misère. Mais ce qu’il y avait de plus intéressant dans cet épisode c’est pourtant Dallas et Tessa. La relation des deux femmes évoluent et grandie. Peut-être dans le but par la suite de remettre Dallas et George ensemble. C’est en tout cas tout ce que je peux espérer étant donné qu’ils formaient un couple plutôt mignon tous les deux et cela avait plus ou moins donné un coup de fouet à la saison précédente.

Mais même si j’aime bien Dallas et Tessa, l’intrigue n’était qu’une excuse pour les associer toutes les deux. J’ai donc beaucoup aimé la confrontation des cultures (car Tessa ne connait pas du tout la famille de Dallas). Dallas incarne tout ce que Tessa déteste à Chatswin et du coup c’était une bonne idée que de tenter de les mettre toutes les deux ensemble afin de confronter leur vision des choses et de la vie. Après cet épisode Tessa pourra mieux comprendre pourquoi Dallas est comme elle est aujourd’hui. Mais le rôle de Tessa dans cet épisode est presque d’être aux côtés de Dallas car cette dernière n’a pas envie de se sentir seule. C’est mignon. Cette partie de l’épisode aurait très bien pu être prise dans un épisode de GCB (une ancienne série de ABC que j’avais plutôt bien aimé il y a de ça quelques années). On sent que la série se moque des personnages et c’est mignon (« I’m, like, wearing 14 pounds of human hair. ») mais Suburgatory va beaucoup plus loin que la petite satire du Sud. Car au fond ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Le but est réellement de créer une relation entre les deux femmes.
vlcsnap-2014-04-03-13h20m51s220.jpgPendant ce temps, l’épisode nous ennuie et ne sert pas à grand chose. Que cela soit Sheila (et pourtant les Shay sont drôles habituellement), George, Fred et Noah (d’ailleurs ce dernier m’a légèrement déçu tant Suburgatory est généralement généreuse en bonnes crises de rire) sans compter Dalia qui vaut surtout pour le cold open de l’épisode. Le reste manque cruellement d’intérêt et d’imagination. Finalement, cet épisode n’était pas ce que Suburgatory a fait de plus réussi cette année. C’est dommage car il y avait de très bons épisodes ces derniers temps mais j’ai l’impression que la série tombe dans ses propres travers. Cela n’est pas aussi décevant que ce que pouvait être la première partie de la saison 1 mais je suis persuadé que le problème dans cet épisode c’est le manque cruel de répliques marquantes ou de scènes rocambolesques. Et tout ne peut pas porter sur une bonne petite scène de déjeuner de famille façon Un été à Osage County (et encore, Suburgatory est beaucoup trop gentille à mon goût). La série peut faire tellement de choses avec ses personnages mais l’association Tessa / Dallas était une bonne idée qui permet aussi de faire grandir les deux femmes.

Note : 5/10. En bref, décevant.

Commenter cet article