Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 3. Episode 6. About a Boy-Yoi-Yoing.

7 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2014-03-07-04h16m09s194.jpg

 

Suburgatory // Saison 3. Episode 6. About a Boy-Yoi-Yoing.


Encore un épisode réussi pour Suburgatory. Je pense que la série vient plus ou moins de gagner le droit cette année d’entrer dans mon classement personnel (rien n’est encore décidé mais c’est en très bonne voie). Dans ce nouvel épisode j’ai beaucoup aimé pas mal de choses et à commencer par découvrir qu’il y a des pressings pour soutien-gorge. C’est tout de même la première fois que j’entends un truc pareil et cela m’a énormément faire rire. Ensuite il y a l’ex blondinet d’Andrew dans Desperate Housewives qui sert des jus de fruits dans un bar et qui va faire copain-copain avec George. Enfin, en apparence. J’ai trouvé ça assez amusant dans son ensemble et Suburgatory s’amuse à merveille avec ses personnages. De l’ouverture réussie de l’épisode à sa conclusion, je n’ai rien à redire j’ai tout aimé. L’épisode fait quelque chose d’assez efficace, tout simplement. La série tente de nous parler encore une fois des relations problématiques que Tessa entretient avec l’amour, sans parler de Dalia. Tout cela dans un épisode c’était déjà pas mal, surtout que c’est tout ce que l’on peut attendre de la part de la série.

J’aime bien la rivalité entre Tessa et Dalia, C’est une idée intelligente pour donner à la série une nouvelle dimension. La relation de ces deux personnages a toujours été conflictuelle et c’est pile poil le genre de choses que j’aime voir. Surtout que cela a un attrait pour de la comédie. De ce point de vue là c’est parfait. Ce nouvel épisode permet notamment de plonger un peu plus Tessa dans la culture de Chatswin et ce même si elle n’est pas du tout quelqu’un de cette culture. Tout comme son père d’ailleurs. Trois saisons plus tard, Suburgatory nous prouve que finalement elle n’a pas encore fini de plonger nos deux héros dans le monde de Chatswin. C’est assez de se dire que finalement, il y a un univers tellement riche dans cette ville, qu’il est difficile de tout dire en seulement trois saisons. Cela implique des confrontations réussies entre les personnages et même plus encore. J’ai bien aimé les flashbacks également. Ils donnent un peu plus de substance au récit et à ce qu’il tente de nous démontrer. Même si au fond Suburgatory n’a jamais voulu aller particulièrement loin.
vlcsnap-2014-03-07-04h21m09s115.jpgL’histoire de Fred et de George allant à New York permet également à George de retrouver plus ou moins ses racines. Il n’a jamais été quelqu’un de Chatswin et ce peu importe qui est Dallas par exemple. L’histoire du bar à jus de fruits était un peu moins passionnante. Disons que cela aurait très bien pu être fait différemment. Il y a largement de quoi creuser, ne serait-ce que pour la relation intéressante qu’il y a entre George et ce bar. Il y avait comme une volonté de faire évoluer les choses dans une direction différente. Mais finalement George reste le même et n’est pas un Chatswinien. C’est peut-être ce qui fait son originalité après tout et ce qui a séduit Dallas (même si c’est plus ou moins en s’intégrant dans la communauté qu’il a réussi à l’approché et qu’elle a été séduite). Finalement, cet épisode fait renaître les racines de nos deux héros. Que cela soit Tessa dans ses rivalités (qui ne sont finalement pas qu’amicales mais aussi culturelles) et George. Les autres personnages sont là pour pivoter et faire briller le tout.

Note : 8/10. En bref, un très bon épisode de Suburgatory encore une fois.

Commenter cet article