Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Taxi Brooklyn. Saison 1. Episodes 8 et 9.

5 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Taxi Brooklyn

vlcsnap-2014-05-04-20h14m47s8.jpg

 

Taxi : Brooklyn // Saison 1. Episodes 8 et 9. Brooklyn chrono / Ménage trouble.


Qui aurait pu croire que l’on allait croiser Patrick Timsit ou Michael Youn dans un épisode de Taxi Brooklyn ? C’est un peu comme quand Luc Besson avait invité Sylvester Stallone dans un épisode cinéma de Taxi sauf que c’est dans le sens inverse et que forcément c’est beaucoup moins classe. Surtout qu’à chaque fois que Taxi Brooklyn nous introduit une guest française c’est à chaque fois pour parler de football. C’est dingue tout de même. Que cela soit le fait que Patrick Timsit incarne un grand fan de l’OM ou encore Michael Youn un grand fan du PSG. Bien que ces apparitions soient ridicules et ne compensent surement pas le budget qui a été mis pour les faire revenir à New York, c’était tout de même sacrément cocasse. Surtout l’apparition de Michael Youn qui va porter une plainte contre notre taxi préféré. Ces deux épisodes n’ont par ailleurs rien de bien exceptionnel mais la série tente de s’en sortir honnêtement et nous offrant quelques scènes d’action efficaces en leur genre. Le seul problème c’est que l’intrigue de la saison semble avoir été mise en stand-by à mon plus grand damne jusqu’à la fin de « Ménage trouble ».

Pour commencer, « Brooklyn chrono » met en scène une toute nouvelle affaire de Taxi Brooklyn où Cat et Leo tombent comme par hasard sur quelqu’un qui a besoin d’air. En effet, c’est un homme à l’agonie qui va avoir besoin de leur aide. Cat et Leo vont donc être en charge de retrouver qui a exposé cet homme à une forte toxine. L’idée de base de cet épisode semble fonctionner même si c’est très loin d’être parfait. Le problème que j’ai tout de même eu avec l’enquête (et que j’ai avec pas mal d’épisodes de Taxi Brooklyn d’ailleurs) c’est le fait que l’on a l’impression que les cas de la semaine tombent sous le nez de notre duo héros. Personnellement, j’aurais largement préféré que cela ne soit pas aussi simple. Brooklyn n’est pas un quartier aussi petit qu’un timbre poste. Du coup, je pense que cela pourrait être une bonne idée que de mettre en scène des enquêtes données de façon assez différentes. Ce qui fonctionne encore une fois dans cet épisode c’est l’alchimie teen Jacky Ido et Chyler Leigh qui se développe au fil des épisodes. J’aime bien ce que la série a réussi à faire. Ce n’était pas gagné au début. Je me souviens encore du pilote, particulièrement mauvais.
vlcsnap-2014-05-04-20h56m33s235.jpgPetit à petit, Taxi Brooklyn parvient à se faire une place au milieu des séries policières les plus correctes qu’il soit. C’est honorable, tout simplement. On aurait cependant pu attendre un peu plus de cette affaire. Notamment car l’implication d’une toxine aurait pu nous permettre d’avoir des scènes de course contre la montre beaucoup plus maitrisées. Mais ce n’est pas tant le scénario le problème pour le coup mais plutôt la mise en scène et le manque de scènes d’action. Le gros attrait de l’épisode c’est donc les quelques lignes humoristiques de nos deux héros. Il y a quelques dialogues assez bien trouvés qui permettent à la série de devenir assez divertissante. Sans compter qu’Aly Walker, bien que sous exploitée était assez bonne dans son rôle de mère un peu excentrique. C’est un peu la même chose pour « Ménage trouble » que j’ai tout de même trouvé bien plus réussi. Dans cet épisode c’est le meurtre d’une domestique sous les yeux de nos héros qui va nous inquiéter. D’un point de vue purement policier, on ne peut pas dire que cela soit ce que Taxi Brooklyn a fait de plus original.

Toute cette histoire va impliquer la CIA ce qui tente de complexifier un peu l’affaire sans que cela ne parvienne à réellement fonctionner. Mais dans cet épisode il y a tout de même pas mal de bonnes choses. A commencer par Michael Youn. Ce dernier était le bienvenu car il apporte un peu de légèreté là où Taxi Brooklyn en avait bien besoin. C’est également le cas pour Frankie, la mère de Cat. Cette dernière a une relation avec le patron de sa fille et forcément, cela donne forcément une scène finale particulièrement cocasse. C’est toujours comme ça au fond cette série. Truffée de quelques petites scènes amusantes sans trop chercher non plus midi à quatorze heure. Pour ce qui est de l’affaire de la saison autour de la famille Sullivan, je trouve que cela n’avance pas des masses mais fort heureusement que Cat et son ex mari sont là pour batifoler après une petite soirée arrosée. C’est une idée intelligente pour relancer encore quelques bonnes blagues potaches afin de se moquer du fait que Cat est capable de coucher à nouveau avec Ronnie après lui avoir dit tout un tas d’horreurs. Finalement, ces deux épisodes étaient médiocres mais cela ne veut pas pour autant dire tout est raté non plus. Grâce à la bonne humeur de plus en plus papable, finalement Taxi Brooklyn est devenue un divertissement des plus corrects.

Note : 4/10 et 5/10. En bref, deux épisodes très différents mais pas dénués d’énergie et surtout d’humour.

Commenter cet article