Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cycle John Carpenter : Invasion Los Angeles, vision satirique...

22 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Gaff230875894.jpg

 

Invasion Los Angeles // De John Carpenter. Avec Roddy Piper et Keith David.


Invasion Los Angeles est l'un de mes films préférés de John Carpenter et l'un de mes préférés dans ce bas monde. Pourquoi ? Parce que derrière cette grosse esbroufe de fun et de scènes d'action marrantes se cache l'une des meilleures critiques du monde publicitaire et du capitalisme qui existe au cinéma. Je trouve que le film est très juste avec le sujet et qu'il raconte avec simplicité quelque chose qui pourrait être réaliste. Le ton du film se durcit au fur et à mesure qu'il développe son sujet. Au départ, on a un personnage ayant une vie pleine de mauvais choix et qui va empirer petit à petit jusqu'au jour où il va découvrir que le monde est fait de façon à ce que l'on réponde à des messages publicitaires et à des gens qui ne sont autre que des extraterrestres. Leur représentation, celle d'un squelette sans peau est excellente car elle est le reflet de l'horreur et du vide (sans visage nous sommes tous les mêmes). 

Errant dans Los Angeles à la recherche d'un travail, John Nada, ouvrier au chômage, découvre un étonnant trafic de lunettes. Une fois posées sur le nez, elles permettent de détecter d'épouvantables extraterrestres décidés à prendre le contrôle de la planète.

Je pense que pour apprécier ce film il faut aller bien plus loin que les scènes d'action à répétition. Ces dernières sont bonnes dans leur ensemble, et permettent au film d'être rythmé et de ne pas être qu'une satire du monde qui nous entoure. Sorti en 1988, soit l'année de 1984, le livre d'anticipation de George Orwell qui a inspiré bon nombre de films et de programmes de ces dernières années. Invasion Los Angeles est encore très actuel car il a su ne pas être désuet dans son propos. La société est donc manipulée et petit à petit nous allons faire la rencontre de personnes de tout ordre (aussi bien des extraterrestres que des humains à la fois méchants et gentils). Mais chacun a son mot à dire. Le film fonctionne bien surtout au milieu, notamment quand notre héros découvre qu'il y a quelque chose de caché derrière certains visages et derrière toutes les publicités que l'on peut dire.

John Carpenter offre à son film de science fiction un regard excellent. J'adore ce réalisateur car il sait toujours comment faire en sorte de nous divertir, et de faire fonctionner le suspense. J'adore également son goût pour les sujets divers qu'il traite à chacun de ses films. Pour en revenir à Invasion Los Angeles, j'adore aussi l'auto-dérision. La scène finale du film est sûrement la meilleure pour décrire l'humour dont fait preuve la série. Globalement, il n'y a donc pas grand chose à redire sur ce film, si ce n'est qu'il est toujours aussi bon après plusieurs visionnages. Je pense même que Carpenter a écrit un bon script, adapté d'une nouvelle de Ray Nelson, "Eight O'Clock in the Morning". J'aimerais bien que l'on revoit un film comme celui ci (et également dans la veine de Total Recall qui utilise le même genre) un jour, qui soit aussi intéressant, critique et fun. La SF s'est bien ramollie.

Note : 8/10. En bref, un très bon film de Carpenter, véritable satire sociale avec du fun à tous les coins de rues.

Commenter cet article