Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Defiance. Saison 2. Episodes 10 et 11.

3 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Defiance

Critiques Séries : Defiance. Saison 2. Episodes 10 et 11.

Defiance // Saison 2. Episodes 10 et 11. Bottom of the World / Doll Parts.


Alors que la saison s’approche de son dénouement et que l’on ne sait pas encore si Syfy va renouveler Defiance pour une saison 3, je dois avouer que ces deux épisodes tentent de faire des bonnes choses même si une fois de plus, la superficialité de certaines idées me reste encore en travers de la gorge. Car j’attends quelque chose de différent de la part de Defiance, tout simplement. Peut-être que j’attends trop de choses aussi. Alors que la série arrive au bout de ses intrigues, généralement pour une série comme Defiance c’est une bonne chose. Surtout que l’on a donc l’impression de voir la saison évoluer dans une direction. Toute l’histoire autour d’Irisa/Irzu je dois avouer que c’est un peu confus pour le moment. La série a beau avoir une direction, on sent que cela manque tout de même d’un peu d’unité. La faute une fois de plus des scénaristes qui ne se servent pas toujours des meilleures choses qu’il y a dans cette série. Ce qu’il y a de réellement bon dans ces deux épisodes c’est donc la confrontation entre Irisa et Nolan sur le fait que ce dernier est finalement en partie responsable du malheur d’Irisa. Les mystères autour d’Irisa furent important dans cette saison 2 mais la série n’a pas su se servir de cette intrigue suffisamment bien pour tourner autour de celle-ci.

Du coup, d’un côté l’intrigue est faite de façon à ce que l’on ait l’impression qu’elle change dans une direction qui n’est pas du tout la bonne. Bien au contraire, je préfère que Irisa reste elle-même et pas ce personnage que l’on ne reconnaît plus vraiment. L’émotion passe donc plus difficilement, sauf quand il s’agit de faire face à Nolan car leur relation est suivie depuis la saison 1. Le combat d’Irisa contre Irzu dans la première partie de la saison aurait pu être réellement bon mais petit à petit cela s’est transformé en quelque chose de légèrement ennuyeux et donc peu passionnant. Dans ces deux épisodes Irisa tente de changer les choses et d’aller dans une toute nouvelle direction. Au fond ce n’est pas bête mais ce n’est pas non plus brillant. A la fin de « Doll Parts » elle se retrouve donc à combattre Irzu afin de sauver la vie de Nolan ce qui n’est pas bête au fond mais j’ai l’impression que cela arrive légèrement trop tard. La première partie de la saison avait beau être confuse pour la plupart, il y avait malgré tout de bonnes idées et surtout de bons épisodes. La seconde partie est plus foutraque et donc bien moins réussie à mon humble avis, peut-être tout simplement car la seconde partie de la saison se concentre sur la mythologie de Defiance.

Ce qui n’est pas bête. Toute l’histoire autour de Christy, Alak et Treasure Doll fonctionne très bien, notamment pour la petite scène entre Christy et Treasure Doll. Cette scène de combat alors que cette dernière tente de tuer le bébé de Christy était vraiment jouissive. C’est l’un des meilleurs moments de ces deux épisodes. Une scène qui fonctionne terriblement bien car justement on comprend les enjeux qu’il y a derrière et le pourquoi du comment très facilement. La résolution a beau être plus ou moins une surprise (je ne m’attendais pas du tout à ce que cela aille jusqu’au meurtre), elle n’en reste pas moins logique. En tout cas la relation entre Christy et Alak n’a jamais été plus solide que maintenant (et là pour le coup, qu’il lui pardonne aussi facilement, voyant ça comme un geste d’amour, c’est assez cliché dans ce genre de séries). Mais c’était tout de même intéressant de voir Treasure Doll traitée comme une vraie personne et pas quelqu’un de complètement alien ou quelque chose dans ce genre là. « Bottom of the World » va aussi se concentrer sur Quentin. Si au fond ce n’est pas bête et que cela reste intelligent, on a l’impression que cela sort un peu de la chaussette du Père Noël.

Il y a aussi toute l’historie entre Datak et Stahma. Au premier abord ce n’était pas bête de les séparer et de transformer cette histoire comme d’un côté une volonté de vengeance et de l’autre une volonté de reconquérir la femme qu’il aime. Les diverses scènes de ces deux personnages sont cependant lassantes dans cet épisode car l’on a l’impression qu’il n’y a rien qui veut réellement avancer. Ensuite il y a toute l’histoire de la résistance qui manque cruellement de punch. Au départ c’était bien de créer de la résistance face à l’E-Rep mais l’on ne ressent pas vraiment cette résistance grandir. Je suppose que dans les deux derniers épisodes quelque chose d’important va se dérouler mais que cela va rester plus ou moins au point mort pour le téléspectateur car il n’aura pas eu la chance de se préparer à tout ça. Pottinger est donc devenu un personnage particulièrement secondaire dans la série, voire presque inexistant. Il y a aussi Rafe arrêté et des tas de choses qui finalement ne vont pas vraiment dans le bon sens. Finalement, Defiance n’est pas bête mais continue d’être fainéante.

Note : 5/10. En bref, dommage que la fainéante rende Defiance aussi passable.

Critiques Séries : Defiance. Saison 2. Episodes 10 et 11.

Commenter cet article

encore 26/06/2015 22:57

c'est pas bête ton commentaire