Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Puzzle, romances internationales

29 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Puzzle, romances internationales

Puzzle // De Paul Haggis. Avec Liam Neeson, Olivia Wilde, Maria Bello et Mila Kunis.


Paul Haggis est probablement l’un de mes cinéastes préférés. J’en parle très peu mais Collision est l’un de mes films préférés de tous les temps. J’avais par la suite beaucoup aimé Les Trois Prochains Jours, son remake de Pour Elle et puis Dans la vallée d’Elah dans un registre complètement différent. J’attendais donc Puzzle avec une certaine impatience mais après les mauvaises critiques, j’ai été légèrement refroidi. Nous suivons donc trois histoires complètement différentes dans trois villes différentes mais toutes ne sont pas aussi intéressantes les unes que les autres. Si j’ai beaucoup aimé celle de Mila Kunis, cette femme qui se défend d’avoir mis en danger la vie de son enfant et de son ex, incarné par James Franco qui tente de tout faire pour l’éloigner de son enfant, j’ai bien moins apprécié celle qui se déroule en Italie. Cela m’a donné l’impression de voir un mauvais film romantique italien entre Adrien Brody et Moran Atias. Le duo a une certaine alchimie mais le scénario manque cruellement de fond et la forme ne suffit clairement pas à sauver le film. Par ailleurs, Paul Haggis se contente plus ou moins du minimum dans ce film chorale aux destins certes plus creusés mais ayant presque les mêmes défauts qu’un mauvais Valentine’s Day.

Puzzle raconte trois histoires d’amour, de passion, et de trahison qui se déroulent à New York, Paris et Rome.

C’est un véritable affront que je fais à Paul Haggis en disant que son film ressemble à Valentine’s Day et pourtant… En effet, les personnages sont pour la plupart trop peu intéressants et leur vie personnelle ne parvient malheureusement pas à nous en dire suffisamment. Je pense bien évidemment au personnage de Michael incarné par Liam Neeson. Ce personnage est légèrement rincé, comme si tout ce qu’il nous racontait n’avait finalement pas d’impact sur la suite du film. Alors qu’en parallèle et c’est presque paradoxal, sa partenaire à l’écran, Olivia Wilde (Dr House) est bien plus intéressante. Notamment car son histoire personnelle est étrange et que l’on en apprend plus petit à petit jusqu’à la fin, certainement l’un des plus beaux moments du film en termes d’émotions créées. Le meilleur moment se produit cependant dans un lieu confiné : un ascenseur. Comme ne pas être bouleversé par ce qui se passe avec le personnage de Mila Kunis à la fin du film. Probablement l’un des rares moments intelligents et surtout intéressants de Puzzle.

Paul Haggis, qui sait justement mettre en lumière le mélodramatique ne parvient pas à faire les choses de façon aussi intelligente ici que dans ses précédents films. J’ai comme l’impression qu’il a voulu faire un nouveau Collision avec des sujets légèrement différents sauf que voilà, ce n’est pas suffisant. Car les personnages n’ont pas tous une véritable histoire, comme par exemple nos deux personnages en Italie qui deviennent rapidement irritants. Entre Adrien Brody qui cabotine (toute la longue scène dans le bar au début du film était probablement l’une des pires scènes) et Moran Atias qui ne parvient pas à délivrer un seul moment de jeu juste (plus le temps passe et plus on a envie de la secouer afin de lui dire qu’elle doit jouer et pas se contenter d’une prestation hasardeuse). Je n’ai donc pas été touché par ces deux personnages et pourtant il y en a des moments qui auraient pu être beaucoup plus travaillés. Reste alors les scènes d’amour et les faces à faces dans un film qui manque malheureusement de bien d’ambition. Tout est presque trop prétentieux. Allez Paul, tu vas nous faire un bon film la prochaine fois.

Note : 4/10. En bref, malgré de bons éléments, ce film s’enchaîne très difficilement quand il s’agit de creuser un peu plus des personnages malheureusement déjà creux.

Commenter cet article