Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Tiens-Toi Droite, little miss sunshine

6 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Tiens-Toi Droite, little miss sunshine

Tiens-Toi Droite // De Katia Lewkowicz. Avec Marina Foïs, Noémie Lvovsky et Laura Smet.


Dans le genre film de société, je pense que Tiens-Toi Droite n’est pas vraiment une bonne idée. Le principe de base est pourtant intéressant, le point de vue de trois femmes sur la vie et de leurs problèmes. C’est très simpliste mais la vie de ces femmes est pourtant assez proche de ce qui se fait dans les classes pauvres voire moyenne de la société française. Mais le film ne tient pas vraiment de bout alors qu’il n’a de cesse de faire des aller-retour pas toujours très passionnants. Second film de Katia Lewkowicz, cette dernière n’a donc plus de raison de nous faire croire qu’elle est une jeune débutante. Ce second film est tout aussi bâclé que rasoir malgré la volonté qu’il y a derrière, qui est celle de nous parler de la société, de ses problèmes. Le film s’essayer alors à tous les gens de la comédie au dramatique, sans parvenir à trouver un juste milieu. Le film devient ainsi bancal car j’ai toujours détesté les films qui justement ne savent pas trouver un juste équilibre entre les deux. Cela ne s’explique pas vraiment mais en plus de ça, le film s’essaye à tout un tas d’autres choses comme l’hymne féministe, etc. sans que cela ne ressorte en bien à l’écran. Car si c’est un film qui est sensé être féministe, on aurait clairement pu attendre mieux que les messages transmis par ce film.

Louise, Sam, Lili. Trois femmes qui ne se connaissent pas mais dont la volonté farouche d’évolution va les faire se rencontrer, se rejoindre, se juxtaposer.
C’est l’histoire de Louise qui quitte le pressing de famille pour travailler dans une grande entreprise de fabrication de poupée où l'a pistonnée son amant.
De Lili, Miss Nouvelle-Calédonie, qui fait la rencontre d'un riche industriel.
De Sam, mère de famille nombreuse, qui décide de prendre son indépendance.
Il y a la pression de leurs mères, de leurs sœurs, de leurs amies.
Il y a leurs hommes qui disparaissent. Il y a leurs filles qui les regardent, les imitent.
Et il y a la conception de ce nouveau modèle de poupée, enfin à l'image de la femme.
Mais est-ce le modèle qui doit s’adapter à la femme ou l’inverse ?

Outre certaines idées intéressantes et je parle du personnage incarné par Marina Foïs (Bodybuilder, Polisse) qui est probablement l’actrice avec le personnage le plus intriguant et le plus passionnant tout au long du film, cela tombe rapidement dans le postulat mal fagoté, tout simplement. L’enchaînement n’est pas fluide, on assiste alors à un rapiéçage de petites scènes dans tous les sens du film sans que cela ne soit réellement bon. En effet, s’il y a des dominantes qui pourraient être développées (notamment le sexisme dans la société actuelle, le fait que les femmes n’aient pas forcément la place équitable avec les hommes qu’elles méritent, etc.), tout est trop terre à terre et ne parvient donc jamais à sortir du cadre. Le gros clin d’oeil à Little Miss Sunshine est quant à lui une grossière déception qui s’insère dans Tiens-Toi Droite comme quelque chose que l’on n’aurait pas forcément voulu mettre en avant. Puis il y a Noémie Lvovksy. J’ai beau apprécier cette actrice, son personnage est tout de même sacrément rasoir. Morne, le plus intéressant c’est ses filles obèses et très cultivées sur certains sujets. Mais est-il nécessaire de dire qu’au delà de tout ça, Tiens-Toi Droite n’est pas une grande réussite. J’aurais bien aimé que l’on creuse un peu plus ce qui fait de ce film un film de société.

Surtout que quand il tente d’être drôle, Tiens-Toi Droite n’est pas drôle du tout alors pourquoi ne pas tenter d’être un bon film mélodramatique sur les problèmes des femmes et de leur intégration dans la société que l’on connaît. On tourne très rapidement autour du pot, sans jamais vraiment aller au bout des idées du film. Dans ce patchwork de ce que l’histoire veut nous dire sur ces trois femmes, on se rend rapidement compte de la vacuité des choses, que cela soit des personnages qui manquent cruellement de développement ou encore des dialogues qui ne vont pas du tout dans le bon sens. Finalement, j’avais bien envie de voir par curiosité ce que Tiens-Toi Droite pouvait donner. J’aime bien les films de société et j’adore Marina Foïs, c’était donc déjà deux bons points de départ. Sauf que voilà, les émotions ne sont pas très bien exacerbées, l’humour manque cruellement de finesse et de réussite, sans compter sur les portraits qui, sans être totalement ratés, ne viennent jamais nous prouver qu’ils étaient plus intéressants que la moyenne, tout simplement. On s’ennui alors et je pense même que si Tiens-Toi Droite est destiné aux femmes, elles vont s’ennuyer elles-aussi car ce n’est pas du féministe bien traité, c’est bâclé et puis c’est tout.

Note : 2/10. En bref, ça baigne dans un scénario pieds le plancher.

Commenter cet article