Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Episodes 2 et 3.

25 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Backstrom

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Episodes 2 et 3.

Backstrom // Saison 1. Episodes 2 et 3. Bella / Takes One to Know One.


Le pilote de Backstrom était celui qui avait été proposé à CBS avec quelques changements ici et là. Ce n’était pas vraiment réussi, mais étant donné qu’entre temps Backstrom a été récupérée par FOX, je me suis demandé à quel point la série allait ressembler à Bones afin de donner l’impression aux téléspectateurs de ne pas être dépaysés. Je n’ai pas envie de voir un Bones 2.0 quand je regarde Blackstrom et pourtant, on retrouve tous les codes de l’autre série de FOX avec parfois quelques mauvais tocs des séries policières françaises. Notamment cette ambiance lors des révélations ou bien des déductions. C’est quelque chose que l’on retrouve énormément dans les séries françaises. Ensuite, le problème vient également du fait que le héros, sensé être une sorte d’anti-héros donne l’impression d’avoir déjà entendu sa sérénade des dizaines de fois. Malgré tout, je dois avouer que « Bella » est bien mieux que le premier épisode alors que quelques surprises viennent nous surprendre. Le plus important dans une série policière c’est de donner envie à son téléspectateur d’aller au bout de l’épisode et donc de l’attacher aux personnages qu’il a à l’écran.

Je n’ai pas envie de m’attacher à Backstrom qui a tout pour être détestable. Il est gentil dans le fond mais on tente de le faire passer assez souvent pour une sorte de cinglé en ciré. La série, dans son ambiance pluvieuse, tente de sortir un peu des séries policières que l’on connaît. En grande partie car c’est adapté d’une série de romans suédois, forcément que Backstrom se doit d’être plus originale que les autres et d’avoir un charme différent. Mais là dedans nous avons toujours le même créateur que Bones (et accessoirement de son spin off The Finder). Dans ces trois séries on retrouve les mêmes choses, les mêmes ingrédients, sans qu’il n’y ait de vraie volonté de la part des scénaristes de faire quelque chose de différent. Backstrom va donc poursuivre le mauvais criminel dans ce nouvel épisode et faire des déductions erronées ce qui n’est pas bête au demeurant. Bien au contraire, je pense que c’est une excellente idée qui permet de voir les choses différemment.

Backstrom - « The truth is always dark, that is how you know it is true.  »

J’aimerais bien trouver le héros réellement efficace mais je n’ai de cesse de voir quelque chose d’exagéré plus qu’il n’en faut. Cette histoire de pyromanie est vraiment sympathique car cela change des cas de la semaine que l’on a dans beaucoup de séries policières. Cela permet également de faire un petit écho à ce que Chicago Fire fait déjà très bien. Sauf que voilà, malgré une mécanique un peu différente, une enquête qui nous réserve un twist, « Bella » n’est pas non plus ce qui m’intéresse le plus dans cette série. Je dois avouer que je ne sais même pas ce qui m’intéresse (ou en tout cas ce que j’aimerais retrouver ici). L’écriture reste fainéante et ne fait donc pas de grandes propositions différentes. Donc apparemment l’intérêt de Backstrom réside dans son héros et celui qui l’incarne. C’est bien maigre. J’aurais pu vous dire que Backstrom est une série fast-food mais il n’y a même pas de plaisir coupable là dedans. « Takes One to Know One » est d’ailleurs là pour nous le rappeler. Dans ce nouvel épisode un jeune pasteur est retrouvé mort dans un église.

Au fond ce n’est pas bête comme idée encore une fois, surtout que la mise en scène reste très graphique et surtout tente d’utiliser ce qui pouvait faire le charme des autres séries du créateur. Mais malgré une esthétique assez sympathique, Backstrom reste engluée dans ses idées les plus médiocres. L’ex fiancée de Backstrom arrive alors à Portland à la tête du Civilain Oversight Committee. Elle vient prévenir Backstrom du fait qu’il y a des incohérences dans l’histoire qui l’implique dans la mort d’un dealer de drogue. Bien entendu que le but ici est de développer la mythologie de la série sauf que la mythologie manque cruellement de sympathie. On s’ennuie terriblement et tout au long de l’épisode je me suis demandé ce qu’ils voulaient réellement nous dire. Le passé de notre héros est torturé, il manque de coeur (et il a besoin de donner plus d’amour) et bien que l’on soit choqué d’apprendre qu’il ait pu être un jour avec Amy fiancé, la série ne se renouvelle pas et ne fait que nous proposer encore et encore les mêmes choses.

Backstrom - « You always said I shouldn't be a cop. »
Amy - « Too sensitive. In your heart you are an artist. »

Note : 4.5/10 et 3/10. En bref, on oscille entre le médiocre et le très mauvais.

Commenter cet article

isabelle 25/02/2015 18:54

j'aime beaucoup cette nouvelle série avec un super acteur.
j'apprécie qu'il ne soit pas le gendre idéal.