Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episode 14. I Love You, Goodbye.

21 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

Critiques Séries : The Originals. Saison 2. Episode 14. I Love You, Goodbye.

The Originals // Saison 2. Episode 14. I Love You, Goodbye.


Les mariages devraient être des moments heureux où tout le monde célèbre l’amour et malgré toute la tension dramatique qu’il y a autour du mariage de Jackson et Hayley, tout s’est plutôt bien déroulé. En tout cas le moment est terriblement émouvant car c’est un mariage que je n’avais pas du tout vu venir au début de la série. J’imaginais toujours Hayley finir avec Klaus voire même Elijah. Mais pas avec Jackson qui est finalement peut-être le meilleur choix qu’elle pouvait faire. Le mariage est quant à lui magnifique. Il y a toujours eu une grande importance apportée à l’esthétique dans The Vampire Diaries et The Originals. Le charme suranné de ces deux séries dans leurs grandes cérémonies prouve encore une fois à quel point elles se détachent et surtout qu’elles ont leurs propres aspects visuels. Nous sommes en plus de ça à la Nouvelle Orléans dans The Originals et le charme d’une autre époque ressort en force lors de ce mariage. C’était si beau que j’ai presque envie de ne retenir que ce mariage. Sauf qu’il n’y a pas que ça dans cet épisode. Nous avons également droit à un très joli face à face familial entre Klaus et Elijah. Ces deux là se sont déchirés au fil des années et se sont même rabibochés à certains moments.

Sauf que voilà, Klaus et Elijah ne peuvent pas toujours s’apprécier, ce serait trop facile pour eux sinon. Le face à face au milieu de l’épisode a énormément de sens, surtout qu’il nait du mariage de Hayley, d’une certaine forme de jalousie. Ce n’est pas sans rappeler tout ce que la série mère a déjà pu faire mais je trouve ça vraiment efficace. L’un est complètement amoureux de Hayley sans avoir réellement réussi à le dire et l’autre est quelqu’un qui ne fait confiance à personne et qui est constamment sur la défensive. Et qui pourrait briser le cou de n’importe qui à n’importe quel moment. Heureusement que la cérémonie ne s’est pas terminée dans un bain de sang, cela aurait été un peu too much à mon goût. Elijah ne veut pas entraver le bonheur d’Hayley et je trouve ce geste vraiment beau de sa part (« So long as Jackson brings even an inkling of joy into Hayley's life, you are not to go near him. ») car c’est la preuve qu’il l’aime suffisamment pour la laisser partir. Puis il y a cette romance gay qui est probablement l’une des plus discrètes et l’une des plus mignonnes de toutes les séries de networks actuelles. Je ne parle pas souvent de cette histoire d’amour et pourtant, je trouve que c’est une série qui a réellement su bien exploiter cette relation qui n’est pas si facile que ça.

De toute façon, on sait que Jackson n’est qu’une étape dans la vie d’Hayley. En tout cas pour le meilleur. Hayley est le personnage central de l’épisode qui, dans ses faces à faces, parvient à nous offrir de très jolis moments. Le monologue qu’elle offre à Jackson sur le pourquoi elle s’est mariée avec lui m’a beaucoup touché et c’est tout plein de moments de ce genre là. L’épisode était rempli de romances en tout genre, parmi ce que The Originals a fait de plus joli cette année. Puis il y a toutes les intrigues secondaires comme Marcel. Je me demande comment il a reconnu la nouvelle version de Rebekah. C’est sans parler de Kol auquel on n’a pas pu autant s’attacher qu’à Rebekah, comme pour Finn d’ailleurs. Le cliffangher de fin de l’épisode permet d’entrevoir une suite des plus intéressantes en grande partie car je fais confiance à la série pour parvenir à nous surprendre. Elle en est largement capable. Mais la fin de cet épisode est aussi remplie d’émotions assez fortes. Bien que je n’ai pas été ému comme j’aurais aimé l’être, cette fin est la fin d’un chapitre et l’ouverture d’un nouveau avec Marcel encore une fois au centre des hostilités. Je me demande bien comment tout cela va pouvoir se terminer.

Note : 8.5/10. En bref, probablement le plus joli épisode de la saison.

Commenter cet article