Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 3. Episodes 17, 18, 19 et 20.

12 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

Critiques Séries : The Originals. Saison 3. Episodes 17, 18, 19 et 20.

The Originals // Saison 3. Episodes 17, 18, 19 et 20. Behind the Black Horizon / The Devil Comes Here and Sighs / No More Heartbreaks / Where Nothing Stays Buried.


Comment un arc narratif qui laissait présager tant de bonnes choses peut évoluer aussi mal que dans « Where Nothing Stays Buried ». Mais tout commence avec « Behind the Black Horizon ». Dans ce nouvel épisode, est une occasion de remettre les personnages au centre de l’histoire. Il était logique après l’épisode précédent que Lucien devienne la Beast comme dit dans la prophétie. Mais l’on sait aussi comment fonctionne les prophéties dans The Originals. Je ne suis pas forcément le plus grand fan de l’évolution de la saison, mais malgré toutes les erreurs faites dans les épisodes précédents, je dois avouer qu’il faut bien reconnaître que cela reste efficace. Lucien et Aurora s’imposent alors comme des personnages importants. Je me demande comment la série va parvenir à conclure cette saison, car il y a une vraie ambition derrière toutes les intrigues mais aussi une opportunité d’augmenter un peu l’intérêt que l’on peut porter à la série. Si tout au long de l’épisode on a l’impression que la série cherche à véritablement faire bouger les choses, je suis content de voir que les sorcières reviennent sur le devant de la scène. Cela change un peu de à quoi on avait été habitué. Certes, il y a des trucs un peu bête comme le fait que certains personnages semblent survivre trop facilement.

J’aime bien The Originals mais ils créent des opportunités pour que des mauvaises choses arrivent. Ils se mettent dans des positions un peu problématiques et puis dès que tout cela devient hors de contrôle, ils font comme s’ils n’avaient rien vu venir. Avec « The Devil Comes Here and Sighs », la série tente de passer la seconde, notamment avec Lucien. D’ailleurs, ce dernier a su devenir un personnage indispensable dans cette saison 3 alors qu’au fond, ce n’est au départ pas forcément ce que The Originals a fait de plus intéressant. Le fait qu’il décide de mordre Cami est un choix intéressant qui permet de nous balancer dans une toute nouvelle direction. Mettre en danger un personnage comme Cami est une bonne chose, notamment car cela ne peut que toucher Klaus (et pas vraiment Aurora dans le sens où cette dernière n’est pas forcément impliquée dans l’histoire de Lucien). Ce que je me demande cependant c’est ce qui pourrait se passer pour Cami si jamais Aurora mourrait dans le sens où elles seraient liées. Cami n’est donc pas saine et sauve, et c’est un enjeu intéressant qui change de ce à quoi The Originals nous avait habitué ces derniers temps. En effet, si Aurora meurt dans son état de vampire actuel, Cami n’est pas en danger mais si elle devient une Originale, alors les choses vont complètement changer si Aurora meurt.

La complexité de l’histoire de ce point de vue là me plaît. Cela permet de se poser des questions et aussi d’avoir peur pour des personnages. Pourtant, The Originals ne fait pas dans la narration la plus fluide. En effet, je trouve que l’histoire de Lucien et Aurora, et toute cette histoire de mise à jour Originaux, c’est un peu confus par moment et je trouve ça dommage. Mais cet épisode cherche aussi à démontrer que Kol et Davina ont encore des choses à faire dans la série même si l’inverse ne m’aurait pas dérangé. J’aime bien Kol mais j’ai l’impression que comme Davina dans cet épisode, elle ils ont des intrigues uniquement pour justifier leurs intrigues. C’est un peu too-much à mon goût. « No More Heartbreaks » quant à lui reste dans la lignée des deux épisodes précédents. Mais surtout car c’est un épisode assez touchant dans son ensemble où les émotions sont riches et où elles sont utilisées de façon intéressantes. Non seulement nous devons dire au revoir à Cami, mais aussi à Davina. La série fait petit à petit le ménage dans ses personnages ce qui devrait permettre de donner à la saison prochaine des allures totalement différentes. Cela pourrait être une occasion de casser ce que l’on a l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois.

Car cette série a tendance à se répéter tout de même, en tout cas d’un point de vue narratif. Quoi qu’il en soit, c’était difficile d’imaginer Cami s’en sortir sans une égratignure après l’épisode précédent. Mais les émotions sont fortes, et la mort de Cami va permettre de redonner à Klaus la rage de vaincre, un truc qu’il semblait avoir plus ou moins perdu ces derniers temps. Le fait est qu’en plus de Cami et Davina, il y a aussi Lucien et Van Nguyen à qui nous devons dire au revoir. « Where Nothing Stays Buried » est donc un épisode pivot qui n’arrive pas à être à la hauteur des attentes. Bien qu’Aurora ne soit plus une menace (grâce à Vincent), la famille Mikaelson part complètement en cacahuète ce qui dans un sens est une très bonne chose sauf que cet épisode n’en fait pas le meilleur des usages. Le fait que Cami et Davina disparaissent est une chose difficile à avaler dans un premier temps, peut-être car ces deux personnages sont là avec nous depuis le début. Tout cela pour aucune vraie raison, juste comme ça. Leah Pipes et Danielle Campbell ont peut-être eu de superbes propositions extérieures. Après tout, on ne sait pas forcément. Ou alors est-ce simplement une question de budget. La série avait besoin de se séparer d’un peu de ses personnages avant d’être renouvelée. C’est légitime mais un peu bête.

Surtout de se séparer de ces personnages. J’aurais préféré que cela soit quelqu’un d’un poil moins intéressant. Je ne comprends pas forcément où est-ce que le but de cette fin de saison est mais de toute façon ce n’est apparemment pas ce qu’il y a de plus important. Le potentiel de The Originals est donc plus ou moins ailleurs, c’est en tout cas comme ça que je l’imagine. Nous allons devoir attendre la suite de la saison pour voir où est-ce qu’ils veulent en venir mais j’ai peur que les deux derniers épisodes soient un mal décevant. Surtout quand on voit l’évolution que The Originals nous propose dans cet épisode sensé préparer le terrain pour les deux derniers.

Note : 6/10, 6/10, 6/10 et 4/10. En bref, il y a des échecs par moment et c’est dommage car le reste est plutôt bon.

Commenter cet article

Pascal 15/05/2016 18:18

@delro que de contradictions dans ta critique j'ai vraiment du mal à te suivre...