Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Reign. Saison 2. Episodes 19 et 20.

7 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Reign

Critiques Séries : Reign. Saison 2. Episodes 19 et 20.

Reign // Saison 2. Episodes 19 et 20. Abandoned / Fugitive.


Reign continue malheureusement sur sa très mauvaise lancée. Cette seconde partie de saison est tout de même sacrément décevante comparée à ce que la série pouvait encore nous offrir l’an dernier à cette même période. Je pense que le problème c’est que la série a enchaîné les épisodes à la narration plus que tumultueuse. Heureusement que « Abandoned » n’est pas totalement dénué d’intérêt car sinon j’aurais été vraiment irrité. L’histoire de Mary et Conde par exemple. J’ai l’impression que la série ne sait plus du tout quoi trouver avec ces deux là pour tenter de les coller ensemble et de créer cette romance impossible. Car elle reste impossible et le fait que Conde se fasse passer la corde au cou à la fin de l’épisode prouve encore une fois à quel point cette relation est impossible. Mais ce que je trouve d’assez énervant c’est l’impression que la relation que les deux entretiennent ne va que dans un sens, celui de Mary. A côté, Conde ne sert pas à grand chose. Et je trouve que la série ne sait pas trop quoi faire de cette relation si ce n’est nous donner l’illusion qu’elle a une suite et que cet épisode est plus ou moins cette suite. C’est là que je me rends compte aussi que Francis n’était pas si mauvais que ça. Celui que j’avais beaucoup apprécié durant la première saison s’est révélé cette année être un garçon pas très fréquentable et surtout irritant.

Son envie de prendre le pouvoir comme un homme est logique et l’envie de Reign de nous raconter une histoire d’émancipation féminine à une époque où les femmes sont sensées avoir moins de pouvoir que les hommes c’est assez drôle. Surtout que Reign a décidé de garder Francis qui aurait dû, selon la vraie histoire, mourir. Francis est donc un dommage collatéral que la série conserve malgré tout car elle en a besoin afin de créer de nouvelles scènes de tension dramatique entre Francis et Mary. D’autant plus que les plans de Mary étaient tout de même sacrément ridicules et auraient pu signer la mort de la série. De toute façon, cet épisode n’est pas très intéressant pour ce qu’il entreprend avec Mary et Conde mais plutôt avec Catherine et Narcisse par exemple. Alors que ces deux personnages ont passé du temps à l’ombre durant quelques épisodes dans cette seconde partie de saison, quoi de mieux que de les faire revenir sur le devant de la scène avec un épisode comme celui-ci. Bien entendu que le but n’est pas forcément d’en faire des tonnes et l’histoire de Kenna n’apporte rien de bien nouveau mais disons que c’est assez drôle et que cela permet aussi à Reign de changer un peu d’air.

La série donne l’impression de se répéter encore et encore dès qu’elle donne la parole à Mary alors un peu d’air frais avec les autres personnages est le bienvenu. Surtout que Catherine est un personnage que je ne peux détester. D’un point de vue narratif c’est celui qui apporte le plus de trucs à la série et cet épisode ne va pas me faire changer d’avis. Elle a déjà été décevante c’est sûr mais pas ici (ou alors c’est simplement la médiocrité du reste qui fait de cette histoire une histoire pas si mauvaise que ça). Et puis il y a Greer. Alors ce dernier c’est le pompon. Pas totalement dénué d’intérêt non plus car c’est quelqu’un d’intéressant et qui dans cet épisode sait se frayer un véritable chemin. De même que Lola finalement, surtout que Bash revient aussi là dedans sur le devant de la scène. Bash est un autre personnage que Reign a énormément laissé de côté cette année et qui fait un retour intéressant malgré toutes les intrigues honteuses qu’il a pu servir depuis le début de la saison. Mais malheureusement les bonnes choses ont bien souvent une fin et « Fugitive », ne fait rien dans le bon sens établi par l’épisode précédent. Cela aurait pu être un épisode qui pouvait tout changer. Le divorce de Kenna, Leith, Greer, forçant Narcisse à déclarer sa loyauté d’un côté ou l’autre, sans parler du véritable but de Conde derrière sa façon de séduire des femmes mariées.

Cet épisode devait donc faire bouger un peu les choses et aider les personnages à aller de l’avant. D’un côté il y a Mary et Conde. Une fois de plus Mary est le personnage le plus ennuyeux de l’épisode et surtout celui qui le tire vers le bas. Quand je pense que je pouvais adorer Mary à un moment, je reste persuadé qu’elle peut encore nous offrir de bons moments. Conde de son côté ne sert pas à grand chose mais nous propose des trucs assez intéressants malgré tout. Car nous allons en apprendre un peu plus sur Conde, ce qui permet aussi à Francis de son côté de revenir sur le devant de la scène à sa façon. C’est assez drôle car je ne m’attendais pas du tout à ce que la série se sépare de ce personnage même si cela reste assez logique, surtout à ce moment de la série. De toute façon Mary ne peut pas fuir et partir avec Conde. Cela aurait été un peu trop facile. Mais l’histoire de Mary semble engager des émotions que Reign ne parvient pas à créer. C’est assez fou car je m’attendais tout de même à ce que l’épisode sorte légèrement du lot et nous propose quelque chose de bien plus efficace que l’on ne pourrait le penser. Manque de bol, ce n’est pas du tout le cas.

Ensuite nous avoir Leith. Mon dieu, mais qu’est-ce qu’est en train de faire Reign ? Je me le demande. C’est aussi pour cela que finalement Greer ne semble pas évoluer. Car la série retient une fois de plus tout ce qu’elle peut apporter d’intéressant pour délivrer du thriller légèrement ennuyeux. Greer reste quelqu’un que j’apprécie tout de même, je ne vais pas vous mentir, mais j’en attendais sûrement un peu plus. La confrontation entre Lola et Narcisse fait là aussi partie de ces autres moments que l’épisode maîtrise de façon très étrange. Tout n’est pas à jeter car la pomme n’est pas totalement pourrie mais les intrigues n’évoluent pas dans la bonne direction. Il n’y a pas forcément de meilleure direction qu’une autre mais une façon de faire bien meilleure oui.

Note : 5/10 et 3/10. En bref, tout n’est pas à jeter mais la série enchaîne les mauvaises idées.

Commenter cet article