Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : CSI Cyber. Saison 1. Episodes 6 et 7.

7 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

Critiques Séries : CSI Cyber. Saison 1. Episodes 6 et 7.

CSI : Cyber // Saison 1. Episodes 6 et 7. The Evil Twin / URL, Interrupted.


CSI : Cyber continue de me décevoir et pas qu’un peu. Je trouve que la série ne sait trop quoi faire de ses personnages et il n’y a donc aucune vraie intrigue personnelle qui ressort de ces deux épisodes une fois de plus. Je suis atterré de voir que finalement CSI : Cyber n’est qu’une mauvaise resucée de CSI et qu’elle exploite exactement les mêmes codes sans parvenir à les renouveler. Avec « The Evil Twin », la série se concentre sur une histoire qui va mettre en cause un homme sauf que quand les preuves digitales mentent, comment fait-on ? On fait comme les bons vieux CSI, à l’ancienne. C’est là que cet épisode ne parvient pas vraiment à trouver l’équilibre. On a l’impression de voir une intrigue très classique de la série mère, sans véritable once d’originalité. Car c’est ce qui manque justement à la série, elle a énormément de mal à se renouveler, à proposer de nouvelles choses dans un univers qu’elle maîtrise. Car au fond, l’univers est sensiblement le même que celui de CSI si ce n’est que le propos est légèrement différent et que les preuves ne sont pas des analyses médico-légales mais des analyses de données en tout genre. Patricia Arquette se retrouve malheureusement coincée au milieu de tout ça. Son personnage n’est pas mauvais et sait imposer son charme sauf que ce n’est pas suffisant.

La pauvre se retrouve alors à faire les mêmes gimmicks, les mêmes mimiques, les mêmes grimaces, sans parvenir à sortir de ce rôle ultra formaté. La série a par moment voulu lui donner certaines émotions sauf que cela ne fonctionne pas vraiment comme on aurait probablement pu le souhaiter. Et c’est le plus grand problème de cet épisode. L’histoire des fausses preuves est quant à elle intelligente sur le papier mais l’exécution était bateau et donc pas très palpitante. Bien au contraire, je trouve que la série n’a rien su faire du tout. Le pire c’est que le rythme s’est drastiquement ralenti dans cet épisode et l’ambition de l’épisode n’est pas démesurée. Je me demande si cet épisode n’est pas le premier signe du budget assez rikiki de la série. Car je suppose que CSI : Cyber n’a pas énormément de budget par épisode. Cela s’est déjà vu précédemment d’un point de vue visuel sauf que c’est encore plus visible depuis quelques épisodes. Il faut dire qu’avec un tel casting, la série ne peut pas se permettre trop d’écarts. Elle a eu l’occasion d’en faire quelques uns mais « The Evil Twin » est l’un des épisodes les plus ennuyeux et les plus décevants de CSI : Cyber. Je ne dis pas que CSI n’a pas connu ses coups de mou, comme dans la première saison (et la première saison de CSI : Miami était trop copiée sur CSI avant de s’émanciper et de devenir différente).

CSI : Cyber ne s’est pas vraiment améliorée avec l’épisode suivant. Cette histoire de cyber bullying c’était une aubaine pour que la série démontre enfin sa capacité à faire des intrigues modernes. Sauf que l’épisode avait une allure bien trop ringarde et une vision des choses peut-être un peu trop étriquée pour parvenir à me séduire pleinement. J’aurais tellement apprécié que l’épisode soit à la hauteur de mes attentes mine de rien, en grande partie car le cyber bullying est un thème très actuel à cause des réseaux sociaux. Je pense que les scénaristes et notamment Anthony E. Zuiker a été un peu trop confiant quand il s’est dit qu’il allait créer une telle série. Car il y avait énormément de potentiel pour faire beaucoup plus. L’idée derrière cet épisode aurait pu délivrer quelque chose de touchant, une occasion aussi pour Patricia Arquette de montrer les crocs sauf que tout ce que fait cet épisode c’est plus ou moins le contraire et je suis déçu que cela n’aille pas bien loin. Finalement, ce nouvel épisode de CSI : Cyber n’adhère pas car les réflexions proposées n’ont pas suffisamment d’envergure. Les dialogues sont donc assez creux et la façon dont tout cela est mis en scène ressemble trop à ce que l’on a déjà vu dans les 6 premiers épisodes de la saison. La dernière saison en date de CSI, la saison 15, a déjà connu de gros problèmes pour proposer des intrigues fraîches cette année. CSI : Cyber subit un peu le même sort.

Note : 4/10 et 3/10. En bref, la série se ringardise parfois et tente de se cacher derrière des propos qui n’ont aucune véritable envergure.

Commenter cet article