Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 1 et 2.

6 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Profilage

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 1 et 2.

Profilage // Saison 6. Episodes 1 et 2. Impardonnable / Viscéral.


Cette saison est importante dans l’histoire de Profilage puisqu’elle va marquer le départ d’Odile Vuillermin. En effet, elle a décidé de quitter la série après 6 années de bons et loyaux services. Si cela peut se comprendre étant donné que l’on a plus ou moins fait le tour du personnage, je me demande ce que la série nous prépare si jamais elle est renouvelée pour une saison 7 (et vu le succès de la série depuis ses débuts, je doute qu’elle disparaisse après cette saison 6). Quoi qu’il en soit, ces deux personnages permettent un retour aux affaires assez compliqué alors que Chloé est désormais affectée aux archives. Elle réintègre donc la DPJ après un an d’internement. La garde de sa fille lui a été retirée et elle se retrouve donc coincée à un boulot de gratte papier qui est très loin d’être ce qu’elle aime le plus. « Impardonnable » parvient donc plus ou moins à échapper aux intrigues classiques de la série policière. Il y a certes un cas de la semaine mais il est géré de façon un peu plus original, notamment car Chloé n’est plus du tout sur le terrain en duo avec Rocher et que ce dernier demande tout de même de l’aide à sa coéquipière préférée. Avec seulement 9 épisodes pour cette saison 6 (au lieu de 12 habituellement), la série compte bien préparer petit à petit le départ de notre héroïne.

On sent que cette saison est sa dernière, non seulement par rapport à la nouvelle place qu’elle a au sein de la DPJ mais pas seulement. Ces deux premiers épisodes ont beau développer une nouvelle dynamique d’enquête autour des personnages, cela reste assez fidèle à ce que la série pouvait faire auparavant. Notamment dans le second épisode qui est le plus classique des deux. Rocher et sa nouvelle lieutenant enquêtent sur la mort d’une étudiante et les premiers témoignages orientent les recherches vers un professeur. C’est assez fun de voir Profilage permettre aux personnages d’enquêter de façon aussi différente. D’autant plus que ces deux épisodes ont une touche d’humour, parfois un peu noir, mais toujours au poil. Le but est de pousser peu à peu notre héroïne vers la sortie. Je pense que ce qui la ronge au fond d’elle ce sont les cas qu’elle traite chaque semaine au sein de la DPJ. C’est ce qui lui a fait perdre la tête. Même si en apparence elle est soignée, Odile Vuillermin nous permet de retrouver le personnage un peu dans la lune et gauche qu’elle a toujours été et c’est forcément l’une des meilleures choses qu’il soit. D’autant plus que le résultat est vraiment au rendez-vous.

En réorganisant la DPJ et l’histoire des personnages, Profilage parvient donc à briser complètement la dynamique. Je pense que l’on n’avait pas connu cela depuis le départ de Guillaume Cramoisan à la fin de la saison 2 (et remplacé au pied levé par Philippe Bas depuis la saison 3). J’aime bien quand une série prend des risques. Ici, Profilage est certes aidée par le fait que les acteurs ou actrices partent, mais je pense que cela permet aussi de donner un élan créatif aux scénaristes et c’est une très bonne chose. Odile Vuillermin me manque déjà, beaucoup plus que Guillaume Cramoisan quand ce dernier a quitté la série mais je pense aussi que c’est le bon moment pour l’actrice de partir. Ces deux épisodes viennent nous démontrer à quel point notre héroïne est arrivée du bout, qu’elle n’a plus le goût du boulot comme c’était le cas auparavant. Elle n’est pas heureuse, coincée entre son boulot aux archives qui ne lui plaît pas et son besoin d’enquêter afin d’oublier qu’elle est seule quand elle rentre chez elle depuis que sa fille lui a été retirée. C’est terrible pour une femme comme Chloé qui avait construit une partie de sa vie avec celle de sa fille. Le ton semble en tout cas donné ici pour une très belle saison et ce même si elle est beaucoup plus courte que les précédentes. J’ai déjà hâte de découvrir les 7 épisodes restants.

Note : 7/10. En bref, belle entrée en matière pour une saison qui promet d’être complètement différente.

Commenter cet article

isabelle 06/11/2015 12:22

je ne regrette pas d'avoir quitté cette saison courant saison 4.