Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episodes 10 et 11.

19 Avril 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Goldbergs

Critiques Séries : The Goldbergs. Saison 3. Episodes 10 et 11.

The Goldbergs // Saison 3. Episodes 10 et 11. A Christmas Story / The Tasty Boys.


Noël est un moment parfait pour nos Goldbergs préférés, mais ce que la série laissait aussi en suspend c’est le moment où The Goldbergs va célébrer Hannukah. Ce n’est pas facile de parler d’une fête différente (et pourtant complémentaire à Noël). Pour le moment, on ne peut qu’être heureux puisque nous avons droit à un épisode d’Hanukkah et il était excellent. Cela devait être fait de toute façon et bien que le créateur ait déjà dit que chez lui, dans sa famille, Hanukkah n’était pas une fête si importante que ça quand il était en train de grandir, il fallait tout de même que The Goldbergs reste une version de sa jeunesse à lui. C’est donc un choix judicieux que d’intégrer cette partie de sa vie, d’autant plus que cette partie fonctionne très bien. Au delà de ça, je trouve vraiment efficace la façon dont chacun des personnages de la série est utilisé. Notamment Bev alors qu’elle décide que la solution à ses problèmes et de faire de Hanukkah quelque chose d’aussi important que Noël afin que les gens perçoivent cette fête comme une fête assez similaire. L’ensemble de l’épisode parvient à délivrer des tas de moments cocasses mais pas seulement. Il y a aussi toute l’émotion de ce genre de moments pour une famille et c’est juste parfait.

Super Hanukkah ou Noël, cet épisode ne cherche pas forcément à jouer la carte des comparaisons, juste à faire un épisode sur une fête grandement oubliée des séries. C’est quelque chose que j’aime beaucoup et qui change de ce que l’on avait pour habitude de voir. J’apprécie la façon dont la série parvient à nous surprendre et à nous offrir un certain sens du spectacle. Bev était vraiment magique dans cet épisode, car elle nous offre pas mal de bons moments à sa façon. Lainey est aussi au top de sa forme. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que The Goldbergs exploite ses personnages de cette façon mais je dois avouer que l’ensemble sait rester brillant (à sa façon bien entendu). Adam était au top de son humour à sa façon avec son histoire de vengeance alors qu’il parvient à convaincre Barry de coller sa langue sur une barre gelée. Oui… ça tient ! C’est assez drôle car finalement la relation entre Barry et Adam continue d’être développer de façon assez intelligente sans nécessairement que l’on ne s’y attende. Et c’est là que Murray déclare son très drôle (et classique) « I’ve raised morons ». Après tout il a raison de dire ça car Adam et Barry n’ont pas été très malin et c’est souvent qu’ils se retrouvent dans ce genre de situations.

« A Christmas Story » est donc clairement l’un des trucs les plus intéressant que j’ai pu voir mais également la preuve que The Goldbergs est capable de se renouveler encore et encore sans problème. « The Tasty Boys » démontre lui aussi quelque chose d’intéressant dans le sens où Adam F. Goldberg, après son épisode sur Hanukkah a encore une fois peu imposer quelque chose et en l’occurence c’est un épisode sur l’amour que Adam et son frère avaient pour les Beastie Boys. C’était un choix judicieux qui en plus de fonctionner, est l’occasion pour les scénaristes de mettre en scène des choses passionnantes autour de Barry et Adam car ce sont deux personnages qui vont terriblement bien ensemble. Barry est quelqu’un que j’aime bien mine de rien même s’il est un peu nunuche sur les bords par moment, surtout car sa relation avec le reste de la famille est tellement réaliste, différente des autres, etc. Même Adam a une relation différente, etc. Ce qui fait vraiment le sel de The Goldbergs c’est le fait que la série est capable de faire des choses différentes et nouvelles qui nous donnent l’impression de vivre avec eux. Sans compter sur la nostalgie qui remplie cet épisode et qui est là aussi jouissive à souhait. Tout cela permet aux deux frères de s’amuser à faire la photo parfaite pour la cover de l’album (plutôt que de vraiment écrire des chansons par exemple).

Mais c’est peut-être aussi pour cela que The Goldbergs fonctionne aussi bien à sa façon. C’est peut-être aussi ce qui fait l’intérêt de cet épisode et sa réussite. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que les choses fonctionnent aussi bien mais cette saison 3 permet de comprendre que finalement depuis la seconde partie de la saison 1, The Goldbergs a vraiment cerné ce dont elle était capable : être autre chose qu’une comédie familiale classique et facile que l’on a l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois. Non, ce n’est pas le but. Ici, les choix sont beaucoup plus intéressants, plus réalistes.

Note : 9.5/10 et 8/10. En bref, encore de très bons épisodes.

Commenter cet article