Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lethal Weapon. Saison 1. Episode 5.

26 Octobre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Lethal Weapon

Critiques Séries : Lethal Weapon. Saison 1. Episode 5.

Lethal Weapon // Saison 1. Episode 5. Spilt Milk.


Dans le registre de la série d’action avec un bon esprit, Lethal Weapon continue de m’enchanter. Dans ce nouvel épisode, Riggs commence enfin s’ouvrir aux autres. Après tout, il ne pouvait pas tout garder pour lui trop longtemps. Murtaugh et Riggs vont d’ailleurs avoir à faire à une histoire qui va les toucher de très près. Riggs fait des progrès et commence à montrer un peu plus de ce qu’il y a sous sa carapaces. Tout cela permet au téléspectateur de s’attacher un peu plus aux personnages et à la série. Je pense qu’au bout du cinquième épisode c’est nécessaire. Si la série joue par moment la carte de l’émotion, ce n’est pas forcément ce qu’elle réussit le mieux. Disons qu’il y a de bonnes choses mais qu’il manque toujours ce qui pourrait me faire réellement fondre. Je n’ai donc pas la larme à l’oeil mais cela peut très bien se comprendre. Chad Jackson n’était pas un méchant. C’était juste un homme qui s’est retrouvé dans une sale situation. Lethal Weapon me rappelle toutes les aventures que l’on a pu vivre depuis six ans avec Hawaii Five 0 mais aussi à Miami Vice et toutes ces séries de duos de flics des années 80. Il faut de toute façon bien avouer que le film original qui a inspiré la série est déjà des années 80 donc l’inspiration n’est pas si bête ni vaine que ça non plus.

Pour en revenir à Chad Jackson, c’était un vétérinaire qui a eu du mal à trouver un boulot. Il était sous médicaments et tout cela l’a rendu complètement taré. C’est là aussi que Lethal Weapon cherche à faire un parallèle entre l’esprit fun de la série et quelque chose de plus sérieux. Si l’on creuse un peu, le sujet traite des problèmes de milliers américains : celui de trouver du boulot sans un monde où il est de plus en plus difficile d’avoir une situation stable. Sans compter que se morfondre dans les médicaments n’est pas la meilleure solution. C’est aussi là que Riggs commence à comprendre qu’il est temps pour lui d’ouvrir sa coquille et de commencer à se livrer aux téléspectateurs. La relation entre lui et Murtaugh gagne alors des points. Le parallèle créé entre Riggs et Jackson est presque horrible mais c’est une façon comme une autre de créer un vrai engouement autour du personnage. Finalement, si dans un sens Lethal Weapon ne renouvelle pas grand chose dans le monde de la comédie de bons flics amis, elle reste une série solidement construite avec des scénaristes qui ne cherchent pas à nous prendre pour des triples buses et qui savent nous amuser de temps en temps. Rien que la scène du saut de l’immeuble dans la piscine est un classique déjà vu et pourtant ici ça tombe à pic.

Note : 6/10. En bref, encore un bon épisode pour Lethal Weapon qui permet en plus de ça à Riggs de se livrer.

Commenter cet article