Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bloodline. Saison 3. Episodes 5 et 6.

29 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Bloodline

Critiques Séries : Bloodline. Saison 3. Episodes 5 et 6.

Bloodline // Saison 3. Episodes 5 et 6. Part 28 / Part 29.


Dans « Part 28 », Kevin et John continuent leur descente aux enfers et dans la folie alors que le procès d’Eric est en train de se préparer pour le meurtre de Marco Diaz. Si Kevin et John espèrent que Eric va accepter un arrangement, alors que Kevin se retrouve embrigader dans une sale histoire avec Roy (incarné par Beau Bridges). Globalement, « Part 28 » est un solide épisode qui permet de se concentrer sur les personnages les plus importants au détriment cependant des personnages secondaires qui peuvent être intéressants. C’est donc ici un épisode de transition qui nous emmène petit à petit vers la fin de la saison et donc de la série. Du coup, le meilleur de l’épisode vient de Chelsea O’Bannon (incarnée par Chloé Sévigny). Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que ce personnage sorte de l’eau dans cet épisode mais je suis forcé de constater que cela fonctionne très bien. Les Kessler peuvent pendant ce temps nous rappeler pourquoi c’était de bons scénaristes sur Damages alors que l’aspect judiciaire de Bloodline est ici plutôt bien géré dans son ensemble. Les aventures de Kevin restent parfois un peu étranges et pas toujours ce que Bloodline fait de mieux cette année. Disons que c’est un peu too-much par moment et c’est bien dommage car il y a tellement de choses à faire qui sont à mon sens bien plus intéressantes.

La série parvient tout de même à faire pas mal de bonnes choses dans « Part 28 », notamment grâce à John et Chelsea. C’est une très bonne chose car je ne m’attendais pas spécialement à ce que la série puisse faire de bons trucs quand on voit à quel point elle part en sucettes par moment. Du coup, « Part 29 » reste plus ou moins dans la même lignée, notamment car le procès prend enfin place et que les choses avancent pour une fois. Bloodline devient ici une sorte de drame judiciaire ce qui aurait pu être une catastrophe mais par chance ne l’est pas du tout. Par chance, nous avons Chelsea qui confronte John face ses mensonges. Et la fin de l’épisode est elle aussi assez étonnante dans son ensemble car je dois avouer que je m’attendais pas nécessairement à ce que cela évolue dans ce sens là. Ce que j’apprécie ici c’est la place de John et comment ce dernier est en train de tomber dans pas mal de pièges qu’il s’est créé lui-même. Par ailleurs, je n’ai jamais été un grand fan des enfants et le retour du fils de Danny, Nolan, n’est peut-être pas ce que Bloodline a fait de mieux non plus. Ce n’est pas que le personnage est inintéressant c’est juste que la série n’arrive pas à en faire quelque chose de vraiment passionnant. Du coup, on se retrouve avec un truc qui ne fonctionne pas totalement et c’est bien dommage.

Cet épisode donne donc beaucoup de place aux scènes dans la cour de justice et permettent de rappeler aussi pourquoi les Kessler connaissent très bien ce milieu tout en développant une intrigue familiale où tous les membres sont en train de partir en sucette les uns après les autres. John a beau être malin, je sens que l’étau est en train de se resserrer et que cela va être de plus en plus compliquer par la suite. Quand John décide d’offrir à la cour un gros mensonge, cela donne une scène qui ne prend pas le temps de peser l’ensemble et je trouve ça assez dommage. Je pense vraiment que Bloodline aurait pu faire tout un tas de choses différentes mais elle ne s’y prend pas toujours très bien. Et c’est un peu ce que je trouve dommage ici. Finalement, cette saison 3 n’est pas forcément brillante et met du temps à éclore. On arrive désormais dans la seconde partie de la saison et je dois avouer que je m’attendais peut-être à un truc différent.

Note : 6.5/10. En bref, la saison continue sans trop d’accrocs mais sans être particulièrement brillante non plus.

Commenter cet article