Critiques Séries : X-Files. Saison 11. Episode 1.

Critiques Séries : X-Files. Saison 11. Episode 1.

X-Files // Saison 11. Episode 1. My Struggle III.


Annulée au départ après neuf saisons, X-Files était revenue en 2016 pour six nouveaux épisodes. Mais le succès de ces épisodes a poussé FOX a commandé une saison 11 et cette fois-ci, ce sera dix épisodes. Si cet épisode aurait pu être catastrophique, il ne l’est pas vraiment. Disons que je suis plus intéressé par ce qui pourrait se passer dans les futurs épisodes que ce qui se passe dans « My Struggle III ». Cet épisode est donc bien meilleur qu’il n’aurait probablement pu l’être au départ, ce qui est une bonne chose. On sent que la série tente aussi de corriger les erreurs de la saison précédente. Écrit par Chris Carter lui-même, « My Struggle III » est donc l’apparente troisième partie d’une saga démarrée avec « My Struggle » (10.01) et poursuivie avec « My Struggle II » (10.06) il y a deux ans. Scully est dans un coma et le premier tiers de l’épisode est en train de nous préparer à son réveil avec toutes les informations qui vont avec. Sans compter que l’homme à la cigarette n’est pas si loin et X-Files se permet de rebooter une nouvelle fois sa propre histoire en poursuivant ce qu’elle avait déjà mis en oeuvre précédemment. C’est pour cela que l’homme à la cigarette ouvre le bal en nous expliquant ce qu’il a prévu. Si l’épisode n’est pas toujours sensé, il nous prépare une intrigue qui pourrait devenir palpitante à suivre dans de futurs épisodes si Chris Carter et ses équipes ne merdent pas comme ils ont pu merder il y a deux ans.

Côté mise en scène, Chris Carter (qui est également derrière la caméra) propose quelque chose d’efficace, de tranché avec une multitude de scènes en shaky-cam et un montage épileptique. Cela donne un certain rythme à ce premier épisode mené tambour battant qui ne laisse pas une seconde de répit ni aux personnages, ni au téléspectateur. Si cela pourrait être un peu plus original (car l’une des grandes qualités de X-Files était sa mise en scène), c’est suffisamment efficace pour nous offrir un grand spectacle qui mérite le coup d’oeil. Et puis nous avons une grosse révélation sur la véritable identité du père de l’enfant. Et là, la série ne tombe pas dans un piège mais démontre qu’elle se moque complètement de la mythologie et de ce que cette dernière peut réellement signifier d’une façon comme une autre. Si cette révélation est un mensonge alors cela sera plus cohérent que le fait que cela soit la vérité. Avec quelques flashbacks, X-Files parvient à nouveau à créer un lien avec les précédentes saisons comme « En Ami », l’épisode durant lequel Scully et l’homme à la cigarette font un road trip ensemble dans la saison 7. Pour un tel épisode centré sur la mythologie de la série, je dois avouer que X-Files nous laisse un peu sur le bord de la route. Mais il y a suffisamment de bons moments pour avoir envie d’en voir plus.

La série s’amuse aussi à relier sa propre conspiration à l’état actuel des choses aux Etats-Unis. Donc le plan de l’homme à la cigarette c’est de tuer une bonne partie de la population afin de la « rebooter ». C’est presque surréaliste mais cela a déjà été fait dans Utopia, la série britannique. J’espère que tout ce que ce premier épisode installe va prendre un sens légèrement différent et moins brouillon dans les futurs épisodes de la saison. Ah, et Jeffrey Spender, le fils de l’homme à la cigarette est de retour incarné par Chris Owens… Un retour nostalgique que la série va sûrement tenter d’exploiter. Pourquoi pas. Finalement, cette réintroduction à la mythologie de X-Files démarrée deux ans plus tôt a des idées mais il va falloir que cela ne se ridiculise pas au risque d’égarer le fan que je suis…

Note : 5/10. En bref, on va dire que je suis indulgent pour des raisons de fan et que j’ai envie de croire en le potentiel de X-Files cette année…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article