The Expanse (Saison 2, 13 épisodes) : la guerre des étoiles

The Expanse (Saison 2, 13 épisodes) : la guerre des étoiles


Lors de sa première saison, The Expanse était une très bonne surprise de la part de Syfy, un retour à la SF pure qui faisait auparavant la réputation de cette chaîne (et son nom). C’était avant qu’elle ne tombe dans les séries fantastiques et dans tout un tas d’autres trucs qui ne venaient pas toujours rappeler ce qui a pu faire le succès de la chaîne auparavant. J’avais mis de côté la saison 2 de The Expanse en espérant un jour pouvoir la terminer et c’est maintenant chose faite. La série reste une agréable plongée dans un monde de SF réussi et surtout travaillé. Il y a tout un tas de sujets traités qui sont encore une fois des métaphores de notre monde actuel. La saison décide de faire vrombir le moteur une nouvelle fois dans une aventure qui n’est pas sans faire écho à notre propre époque dans le monde réel. En effet, la course à l’armement biologique, la Guerre Froide où chacun préfère en faire plus pour ne pas être le perdant dans l’histoire. L’intérêt de cette saison est de parler du problème des guerres (et notamment des guerres froides). Si tout le monde retrouve son calme, alors la vie peut reprendre son cours mais si c’est l’inverse, alors on peut estimer que la Terre, Mars et la ceinture d’astéroïdes sont voués à s’exterminer.

Afin de ne pas trop nous brusquer, The Expanse décide de reprendre directement là où l’on avait laissé la série à l’issue de la première saison. James et le Rocinante parviennent à s’échapper de justesse de Eros après que la molécule ait contaminé la station. C’est de là que part forcément le sujet de l’armement biologique et des conséquences terribles que cela pourrait avoir. Pour James et cie, ainsi que Fred, il faut à tout prix évité que tout cela ne tombe dans les mains de n’importe qui. Mais s’en débarrasser ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile non plus. C’est une aventure périlleuse que la saison tente alors de maitriser à sa façon. Petit à petit nous assistons alors à une escalade de violence et de rebondissements en tous genres. Je ne connais pas les livres dont The Expanse est tirée donc je ne peux pas juger de l’adaptation et la façon dont celle-ci est faite mais ce que je vois à l’écran fonctionne et c’est tout ce que j’ai envie de retenir au premier abord. De plus, la chance que l’on a avec The Expanse c’est qu’elle maîtrise ce qu’elle raconte et ne tombe pas dans des pièges simplistes comme bien des séries du genre.

La série situe alors un chemin, qu’elle ne quitte jamais, afin de rester cohérent avec ce qu’elle raconte et je trouve ça assez étonnant. Tout ce qu’il y avait à aimer dans la première saison est aussi à aimer dans la seconde. En restant aussi consistante et constante, The Expanse n’a pas de difficulté à nous replonger dans l’univers de ses personnages avec une certaine efficacité. Les thématiques exploitées sont elles aussi soignées, sans tomber dans certains pièges que d’autres séries de SF de la chaîne trainent comme des boulets. Sans parler de la façon dont The Expanse gère ses personnages qui est toujours très soignée, permettant de développer un peu plus la richesse de cet univers. The Expanse aime prendre son temps afin de mettre en place ce qu’elle va pouvoir nous raconter, jusqu’au twist qui va tout changer. J’aime quand les séries sont crescendos et c’est ce qui se passe avec la série ici. S’il est presque frustrant de revenir à une sorte de point de départ au milieu de la saison, je suis malgré tout content de la façon dont tout se joue jusqu’au bout. Mais tout cela permet aussi à la série de respirer et de prendre son temps encore une fois pour ne pas bâcler une thématique. Car toutes les thématiques ont leur importance et la série met un point d’honneur là dessus.

Les personnages restent importants dans la dynamique de cette série, notamment car celle-ci se repose sur deux éléments qui sont indissociables d’un développement personnage soigné : la science et la diplomatie (et les limites de chacun bien entendu). Si j’ai trouvé dommage de tout casser au milieu de la saison pour mieux reconstruire par la suite, j’ai beaucoup aimé cette saison 2 dans la lignée de la première. Les personnages sont pour la plupart attachants, ce qui permet de ne pas décrocher mais de nous donner envie de poursuivre l’aventure jusqu’au bout. Alors que la saison 3 vient tout juste de débuté sur Syfy, je pense que je vais rapidement enchaîner avec la suite…

Note : 6.5/10. En bref, une série de SF soignée et percutante, miroir de notre société.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article