Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mozart in the Jungle. Saison 1. Pilot.

24 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-10-02h01m44s108.jpg

 

Mozart in the Jungle // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Roman Coppola (Moonrise Kingdom), Jason Schwartzman (A Bord du Darjeeling Limited) et Alex Timbers, il ne manquait plus que Wes Anderson pour réaliser le pilote et l’on aurait été au complet. Sauf que c’est Paul Weitz (Monsieur Flynn, Pour un Garçon) qui s’est chargé de la mise en scène du premier épisode de Mozart in the Jungle. Nouveau pilote de comédie d’Amazon, voilà une série aussi surprenante qu’étrange. Disons que ce premier épisode me laisse pantois. Je ne sais ni ce que j’ai envie de voir par la suite ni même si j’ai envie de voir la suite. Le problème n’est pas tant que le pilote soit saugrenu mais plutôt le fait que la série ne semble pas vraiment savoir comment rendre ce qui est saugrenu réellement fascinant. On retrouve alors avec une galerie de personnages assez différents les uns des autres, de l’égocentrisme à quelque chose de plus naturel. J’aime bien notamment Gustavo. On n’a pas l’occasion de le voir beaucoup mais étant donné que je suis un grand fan de Gael Garcia Bernal (La Mauvaise Education), forcément cela aide énormément. Mais cette série tente avant tout de nous raconter les coulisses d’un monde que l’on n’a que très peu l’occasion de voir à l’écran (petit comme grand).

Sexe, drogue et symphonie dans les coulisses de l'univers de la musique classique....
vlcsnap-2014-02-10-02h09m36s213.jpgEn effet, le monde de la musique classique n’est pas ce que l’on peut voir de partout et j’ai l’impression que Amazon tente de lorgner du côté de ce qu’elle peut faire d’original. Elle veut sûrement offrir à ses spectateurs des trucs différents de ce qu’ils ont l’habitude en télévision. Après l’univers du transsexuel, je découvre donc une autre bonne surprise en ce premier épisode de Mozart in the Jungle. Plus l’épisode avance et plus les personnages sont creusés, plus l’histoire semble prendre une forme étonnante. On retrouve en plus de ça un casting étincelant. Notamment Malcolm McDowell (Franklin & Bash), l’excellente Bernadette Peters (Smash) ou encore Saffron Burrows (Boston Justice, Agents of S.H.I.E.L.D). En tout cas, on ne peut rien dire sur le casting, il est vraiment bon. Je me demande même comment Amazon a pu faire pour attirer autant de si jolis noms dans ce pilote mais peu importe, rien que pour ça cette série mérite une commande. Quand on sait que derrière il y a Jason Schwartzman (Bored to Death), il y a là aussi de quoi être rassuré. Cet acteur/scénariste délivre ici quelque chose de singulier et loufoque.

Ce n’est pas une comédie hilarante mais loufoque dans sa manière d’être et de parler des choses. On sent que l’univers n’est pas le même que tout ce que l’on a pu voir auparavant. Paul Weitz met aussi beaucoup de bonnes choses dans cette oeuvre, moins coloré que son pimpant American Dreamz par exemple. On est plus du côté très naturel et spontané de Pour un Garçon (dont une série adapté débarquera prochainement sur NBC). Bref, tout cela pour vous dire que Mozart in the Jungle vaut le coup (ou le clin ?) d’oeil. C’est quelque chose que j’aurais peut-être envie de voir sur une saison même si je reste encore septique. Disons que cet épisode ne donne pas vraiment de pistes pour la suite et c’est à mon sens le plus gros problème de Mozart in the Jungle. Si seulement il y avait quelque chose, un os à mordiller avant de potentiellement nous plonger dans une suite. Le côté hésitant de Mozart in the Jungle est louable mais j’en voulais encore plus.

Note : 5/10. En bref, Mozart in the Jungle est une assez bonne surprise. Inattendu.

Commenter cet article