Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bowling, enquillement de boulettes...

24 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20137041.jpg

 

Bowling // De Marie-Castille Mention-Schaar. Avec Catherine Frot, Mathilde Seigner et Firmine Richard.


La comédie française va mal, très mal. Alors que Bowling partait d'une intention honorable : celle d'éviter les clichés bobo parisiens pour nous envoyer en province, finalement c'est ridicule et très ennuyeux. Bowling ressemble un peu à ces comédies américaines un peu drama sur les bords avec Queen Latifah. Malheureusement, on ne peut pas dire que ce soit une bonne référence. D'autant plus que le sujet du bowling est encore plus ringard que jamais dans ce film. Un vrai étalage de clichés sans véritable saveur qui tentent de nous amuser tout au long du film. Malheureusement, on ne peut pas dire que cela fonctionne réellement. De plus, le mélange des genres ne parvient pas à faire grand effet. En effet, la comédie sociale et le sport qu'est le bowling (si l'on peut qualifier cela de sport) était tout de même bondieusement mauvais. Le film ronronne du début à la fin au beau milieu d'un casting pas très réjouissant. Le problème de Bowling finalement c'est de ne pas savoir manipuler son univers correctement et d'avoir offert à son histoire les acteurs les plus irritants de la comédie française.

L’histoire se passe à Carhaix. En plein coeur de la Bretagne. Un petit hôpital, une maternité paisible. Pas beaucoup d’accouchements. Mathilde, sage-femme, Firmine, puéricultrice, et Louise, propriétaire du Bowling de Carhaix y vivent, heureuses et amies. Catherine, DRH, y est envoyée pour restructurer l’hôpital et surtout fermer à terme la maternité qui perd de l’argent. Quatre femmes dont l’âge, la personnalité, les origines sont différentes et qui vont pourtant former un quatuor fort en humanité et en humour pour défendre cette maternité. La vie, l’amour, l’amitié, la Bretagne et... le bowling !

Tout d'abord le scénario enchaine les horreurs comme les quilles. Sans compter sur une bande originale digne d'une sorte de film de guerre qui aurait pour décor principal une forêt bretonne. Ce côté guerrier n'a rien à voir avec la comédie que l'on a à l'écran, beaucoup plus molle du genou qu'elle ne tente de le montrer. Sans compter bien évidemment que l'ensemble fond très rapidement dans des mièvreries assez embêtantes. Bowling aurait pu être une bonne comédie avec les bonnes personnes mais certainement pas avec Catherine Frot encore plus chiante qu'à l'habitude dans le rôle d'une DRH plus coincée que jamais. Mais aussi avec Mathilde Seigner, saignant malheureusement mes veines de son jeu d'actrice particulièrement éreintant. Je n'avais pas mis beaucoup d'espoir non plus. Notamment dans la partie comédie que je ne m'attendais pas à trouver drôle. Bien au contraire, je savais que cela allait être un gros soufflé immangeable.

Sans compter que la prise de risque est proche de zéro, que la Bretagne passe pour une province pleine de clichés alors qu'il s'agit d'une région magnifique. La réalisatrice n'est pas parvenue à mettre en valeur les décors de la Bretagne, ni même ses gens vrais et têtus. J'aurais largement préféré qu'elle ne nous plombe pas l'ambiance avec autant de niaiseries, Bowling aurait alors surement été une comédie bien plus digeste. Et puis je pense que pour la psychologie de salle d'attente, il faudra clairement repasser. Un peu à l'instar du côté social du film qui passe complètement inaperçu au beau milieu de cette bande d'amies qui tentent de gagner un concours de bowling. Le ridicule ne tue pas et c'est surement pour cela qu'ils sont venus à bout de ce film. J'ai eu énormément de mal à le terminer moi même. Je me demande parfois comment je fais pour réussir à aller au bout d'horreurs pareils. Peut être pour la fin en forme de Bollywood sur "It's Raining Men".

Note : 2/10. En bref, enchainement de clichés comme des quilles de bowling. Un raté réchauffé aux ficelles bien embêtantes.

Commenter cet article

delromainzika 24/11/2012 13:59


Parce qu'il y a Duvauchelle ?  Je commence à te connaitre maintenant mdr ^^ Non mais vu qu'il y a FXD dedans... je suis tout de suite moins fan ^^

julien 24/11/2012 13:36


par principe je ne vais jamais voir mathilde seigner ou firmine richard au ciné!! synonyme de navets franchouillards et mal écrit!


va voir comme des freres, une tres bonne comédie!!