Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Comme un Chef, comédie d'appétit..

12 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20017437.jpg

 

Comme un Chef // De Daniel Cohen. Avec Michael Youn, Jean Reno et Raphaëlle Agogué.


Je m'attendais au navet de l'année et j'ai eu une belle aubergine. Comme un Chef c'est une comédie culinaire surprise, agréable malgré un manque d'épices dans la recette. Globalement, je trouve que l'alchimie entre Michael Youn et Jean Reno fonctionne à merveille et même si les intrigues, proches de L'Aile ou la Cuisse, ou encore de Ratatouille, cette comédie légère était finalement plutôt bonne. Tout passe plutôt bien et rien n'est réellement indigeste. Quand on voit Michael Youn en tête d'affiche d'un film, je pense que l'on est en droit d'attendre le pire (cela a très souvent été le cas), malgré sa volonté de renouveler le genre grotesque au cinéma. Cependant, il n'a jamais été aussi animé que dans ce rôle ci. Il est gentil et serviable. Certes son personnage manque par moment de saveur (dû à un scénario pas toujours juste) mais on a un bon retour sur investissement. Sans compter que Jean Reno s'offre une seconde jeunesse dans cette comédie fraiche et neuve, sans pour autant renouveler son jeu. Si ce n'est qu'il incarne un père de famille.

Jacky Bonnot, 32 ans, amateur de grande cuisine, au talent certain, rêve de succès et de grand restaurant. La situation financière de son couple le contraint cependant d'accepter des petits boulots de cuistot qu'il n'arrive pas à conserver. Jusqu'au jour où il croise le chemin d'Alexandre Lagarde, grand chef étoilé dont la situation confortable est mise en danger par le groupe financier propriétaire de ses restaurants...

Si l'histoire est plutôt correct, c'est aussi parce qu'elle s'est inspirée de films culinaires que l'on connait tous. Même si au fond, Comme un Chef ne restera jamais dans les annales, et encore moins dans les mémoires de tout le monde comme un film culinaire de référence, le divertissement est là et laisse donc un arrière goût intéressant. Le film ne veut jamais trop en faire (peut être est-ce l'un de ses défauts, en voulant trop retenir ses personnages dans quelque chose de cadré). Comme un Chef parvient malgré tout à être assez cool au fur et à mesure. Surtout grâce à l'énergie de ses deux comédiens. Par moment ils s'amusent vraiment et cela se ressent. Tout n'est malheureusement pas juste, j'aurais aimé que l'on insert un peu plus de scènes pimentées dans ce film. Notamment avec des répliques plus funs, plus hilarantes. Malheureusement, on reste parfois trop terre à terre dans cette comédie à tendance romantique et mièvre (surtout vis à vis des personnages, et notamment Jacky Bonnot). La fin est prévisible mais très plaisante elle aussi.

Ce qui réussi à Comme un Chef c'est également la cuisine. Tous ces plats donnent faim. Même la cuisine moléculaire (qui est quelque chose que j'ai envie de tester depuis pas mal de temps d'ailleurs et qu'il faudra que je teste avant la fin de l'année, si possible). Ensuite c'est moderne et dans l'air du temps. On n'a pas l'impression d'être coincé au beau milieu d'une comédie qui n'a aucun sens des réalités de son temps (certaines comédies françaises n'ont pas conscience du fait que les clichés français, c'est fini maintenant). Même si le film n'est pas hilarant de bout en bout, il permet d'esquisser quelques sourires ici et là. Il y a aussi quelques longueurs (mais c'était logique). Sans être exubérant, Youn est sûrement la meilleure surprise de Comme un Chef, ce que je n'attendais pas du tout. Au départ (je n'avais pas vu la bande annonce) je m'attendais à une avalanche de gags sans queue ni tête avec Jean Reno pour le remonter les brettelles.

Note : 5/10. En bref, une comédie familiale honorable qui fonctionne grâce à un duo d'acteur sympathique et aussi parce que cela donne faim, tout simplement.

Commenter cet article