Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Légende d’Hercule, nanar ridicule

26 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

085812.jpg

 

La Légende d’Hercule // De Renny Harlin. Avec Kellan Lutz, Liam McIntyre et Scott Adkins.


Ces derniers temps, le péplum au visuel douteux semble être devenu un objet de mode. Après le très sympathique Pompei et le nanar 300 la naissance d’un empire, c’est maintenant au tour de sortir de La Légende d’Hercule. Quelle surprise ce fût de voir le label UGC M apposé sur ce film (et encore plus après l’avoir vu). Le film tente de séduire un film fan des péplums sauf que toutes les tentatives sont absolument ridicules. Que cela soit d’un point de vue de la mise en scène, des effets spéciaux ou encore du casting. Il faut dire que donner le premier rôle à Kellan Lutz, un acteur aussi charismatique qu’un meuble IKEA, ce n’est pas vraiment ce que l’on peut fait de mieux à Hollywood. Mais pour trouver un acteur qui a mis autant d’efforts dans son jeu que dans ses muscles, ce n’est malheureusement pas facile. On tente de nous réécrire plus ou moins l’histoire d’Hercule. Il faut dire que les scénaristes ne savent pas du tout écrire des dialogues et du coup, on ne peut pas leur demander non plus d’avoir ouvert un livre d’histoire. C’est certainement l’un des plus grands problèmes de La Légende d’Hercule.

Hercule est le fils de la reine Alcmène que lui a donné Zeus en cachette du roi Amphitryon pour renverser celui-ci une fois l'enfant devenu adulte. Amoureux d'Hébé, Hercule est trahi par le roi qui la destine à son autre fils, Iphiclès. Le demi-dieux est exilé et vendu comme esclave. Devenu gladiateur et renversant tous ses adversaires, Hercule, avec l'aide de Sotiris, son compagnon d'armes, va tenter de libérer le royaume de la tyrannie d’Amphitryon, arracher Hébé aux griffes de son frère, et prendre enfin sa vraie place, celle du plus grand héros que la Grèce ait jamais connu…

Car oui, avec des dialogues aussi mal écrits, on ne pouvait pas attendre une leçon l’histoire. Peu importe, après tout le très sympathique Pompei ne repose pas sur une leçon d’histoire. Bien au contrarie, il repose sur tout un tas de trucs qui n’ont pas eu lieu. Mais ce que j’ai beaucoup aimé c’est justement que le film sait faire dans le second degré, ce que l’on ne peut pas dire avec La Légende d’Hercule. Au contraire, le film veut tellement croire qu’il est sérieux et bon que tout en devient drôle sans le vouloir. Par ailleurs, on ne peut pas dire que Kellan Lutz soit le roi des bonnes idées. Dernièrement il a servi pour le tournage du film d’animation allemand Tarzan. Une tare incommensurable. Du coup, quand on le revoir à nouveau dans ce registre pitoyable ici, on peut se dire que l’acteur est tout ce qu’il ne faut pas aller avoir au cinéma. Mis en scène par Renny Harlin (metteur en scène de 58 Minutes pour Vivre par exemple), le film n’a jamais l’audace de dépasser son cadre visuellement ridicule. Car oui, les dialogues ont beau être mauvais, les décors sont terriblement laids.

Avec des fonds verts à foison, La Légende d’Hercule parvient à décevoir un spectateur qui, comme moi, y allait sans rien en attendre du coup. C’est dire la déception. C’est dingue de se dire que les films de ce genre là sont rarement bons. Ce qui aurait pu sauver le film c’est les scènes d’action et même ça, c’est ridicule. On a les mêmes astuces de mise en scène que dans beaucoup de films de ce genre là (notamment les ralentis sensés donner du relief). Je pense qu’il n’est pas trop tard pour vous dire de ne pas du tout aller voir ce film. Bien au contraire, passez votre chemin, votre cerveau vous remerciera sûrement. Je ne comprends toujours pas comment UGC a pu mettre ce label UGC M sur un truc aussi mauvais, c’est tout de même pire que 300 la naissance d’un empire et c’était déjà un nanar (mais plutôt agréable car Eva Green était top dans le rôle d’une méchante). Renny Harlin a donc raté ici tout ce qu’il pouvait rater alors qu’il y avait énormément de potentiel. Je me demande même où sont passé les 70 millions de dollars.

Note : 0/10. En bref, ridicule à souhait.

Commenter cet article

Theldral 26/03/2014 19:15


Cette critique confirme un préssentiment qui s'était formé dès le visionnage de la bande-annonce de ce film. Ma plus grande peur est que ça décridibilise Liam McIntyre. J'ai un capital
sympathie sans limite pour cet homme depuis les deux dernières saisons de la série Spartacus... Il aurait même mérité le premier rôle dans ce film plutôt que cet espèce d'Héros anabolisé en
plastique. 
Bref, rendez-vous le 6 Août pour voir si "The rock" fait mieux... (Au final, le disney restera la meilleure adaptation de la légende d'Hercule il faut croire). 
PS : J'ai peur pour le genre du Péplum ces temps-ci.

Keep up the good work :D