Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Lincoln, chapeau bas...

3 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

LINCOLN-Affiche-750x1000.jpg

 

Lincoln // De Steven Spielberg. Avec Daniel Day Lewis, Tommy Lee Jones et Joseph Gordon-Levitt.


Un temps destiné à Liam Neeson, le rôle de Lincoln avait été abandonné par l'acteur alors qu'il pensait être trop vieux au moment où Steven Spielberg avait décidé de tourner son biopic de l'homme politique américain. C'est alors à Daniel Day Lewis (There Will be Blood) qu'il a fait appel, et bien que j'aurais préféré son vieux collègue de La Liste de Schindler, j'ai trouvé l'acteur particulièrement bon dans son rôle et surtout, j'ai été surpris. Lui que j'avais découvert dans There Will be Blood prouve une fois de plus ici toute l'étendue de son talent. Steven Spielberg, étant fasciné par l'homme politique qu'est Abraham Lincoln depuis l'âge de sept ans, il était logique qu'il porte ce personnage sur grand écran. Après le ridicule film de l'an dernier, Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires, il était temps pour Steven Spielberg de restituer à l'homme tous ses honneurs et surtout la vraie histoire, qui n'a en rien de lien avec des vampires (et fort heureusement d'ailleurs).

Les derniers mois tumultueux du mandat du 16e Président des États-Unis. Dans une nation déchirée par la guerre civile et secouée par le vent du changement, Abraham Lincoln met tout en œuvre pour résoudre le conflit, unifier le pays et abolir l'esclavage. Cet homme doté d'une détermination et d'un courage moral exceptionnels va devoir faire des choix qui bouleverseront le destin des générations à venir.

Le plus difficile du Lincoln de Steven Spielberg était de captiver le spectateur uniquement avec des dialogues. Ce n'était pas chose aisé et pourtant, brillamment réalisé. Certains ont pu trouver le film segmentant, notamment vis à vis de son sujet (assez difficilement exportable en France alors que beaucoup de gens ne connaissent que le nom et pas ce qu'il a fait pour les Etats-Unis) : le vote du 13ème amendement et donc l'abolition de l'esclavage. Lincoln est donc un film qui réussi à nous plonger dans des négociations passionnantes (celles de la chambre des Représentants). Tommy Lee Jones (Dans la vallée d'Ellah) éblouie même son monde grâce à certaines de ses interventions. Steven Spielberg, qui a toujours été passionné par les films à dimension historique (La Liste de Schindler, Munich, Cheval de Guerre, …), signe un nouveau film ici d'autant plus intéressant qu'il met en exergue un homme politique important du paysage américain.

Certes moins impressionnant que son Cheval de Guerre, Lincoln est tout aussi brillant grâce à la patte du réalisateur américain. Steven Spielberg est à la hauteur des attentes, mais ce que j'ai encore plus apprécié ce n'est pas tellement la réalisation (qui est sans conteste réussie) mais plutôt la prestation du casting à rallonge (pas moins de 140 personnages différents vont se présenter sous nos yeux ce qui n'est pas rien). Le scénariste fait un boulot de ministre avec beaucoup de malice et d'intelligence. Il m'est impossible pour moi de faire un exposé sur Abraham Lincoln, n'ayant jamais vraiment étudié le personnage mais en tout cas, grâce à ce biopic j'ai appris beaucoup de choses sur les derniers mois de la vie de ce personnage qui restera à jamais gravé dans l'histoire des Etats-Unis comme celui qui a ouvert la porte à la liberté de tous.

Note : 7.5/10. En bref, un biopic réussi, fonctionnant à merveille avec les rouages d'une histoire sans séquences d'action. Les dialogues se suffisent largement. Un film d'acteurs, tout simplement. Le portrait canonisé de Lincoln est brossé à merveille par un réalisateur qui ne semble pas perdre la face.

Commenter cet article