Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Madea's Witness Protection, comédie has been...

21 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Madeas-Witness-Protection-poster.jpg

 

Madea's Witness Protection // De Tyler Perry. Avec Tyler Perry, Eugene Levy et Denise Richards.


Alors qu'il s'est fait une réputation à la télévision comme l'homme aux sitcoms de TBS (House of Payne, Meet the Browns, …), Tyler Perry s'est offert un petit plaisir cinématographique cette année. En plus d'être le héros du film Alex Cross de Rob Cohen, il s'est offert une comédie produite, écrite, réalisée et interprétée par lui même. Ce que Tyler Perry n'a pas compris cependant c'est que les farces du genre "on se déguise en femme immonde et impertinente" c'est mort depuis que Big Mamma 3 est sorti. Et encore plus, depuis que Eddie Murphy a fait une suite au professeur Foldingue. Usant donc jusqu'à l'os les rouages de ce genre de comédies où Tyler Perry incarne trois rôles consécutifs (le fils agent de la répression des fraudes, le père et la tante). Les blagues sont assez lourdes et rappelleront à tous les fans de sitcom les horreurs que le producteur a pu offrir au monde des séries. Ce n'est pas frais, surtout quand on voit les décors proche de ces sitcoms des années 90 que l'on préférait oublier en 2012.

Un chef d'entreprise coupable de fraude décide de coopérer avec les autorités. Sa femme et lui intègrent alors le programme de protection de témoins et s'installent incognito dans une banlieue du Sud des Etats-Unis.

L'histoire de Madea's Witness Protection se résume dans son titre aussi ridicule soit-il. Il n'y avait rien de bien intéressant tout au long du film puisque j'ai surtout passé mon temps à m'ennuyer plus qu'autre chose. Je pense que c'est passé de mode ce genre de films tout simplement. On n'est plus dans les années 90 sait que Tyler Perry ne semble pas l'avoir compris. Tyler Perry abuse encore et encore des mêmes ingrédients tout au long du film (le choc des cultures entre la tante black et la famille de blancs pour reprendre les expressions du film). C'est dommage car je suis sûr que l'idée de base bien que très médiocre, aurait pu être plus appréciable avec un scénario plus dense et plus travaillé. Le tout ressemble à un gâteau pas bien cuit que l'on aurait malheureusement décidé de … recuire. Trop c'est trop. Ensuite il y a le casting. Tyler Perry s'est entouré des has been d'Hollywood. Entre Eugene Levy (toute la saga American Pie) qui se retrouve ici en CFO escroqué. Un rôle dans lequel l'acteur surnage complètement et peine.

Pendant ce temps Denise Richards en femme de cet homme n'est pas plus crédible. J'aime beaucoup cette actrice généralement (notamment en télévision comme avec son excellent rôle dans Blue Mountain State) mais elle prouve avec Madea's Witness Protection qu'elle peut faire des choix plus que douteux. Enfin nous avons Tyler Perry. Autant dans le rôle de Madea il reste assez convaincant, mais dans les deux autres rôles qu'il incarne (et surtout celui qui nous dévoile son vrai visage) il est mauvais comme un cochon. Je pense que l'on peut aisément dire que l'on est face à l'une des pires comédies de l'année. C'est affligeant de débilité et pourrait presque faire passer Big Mamma 3 pour une comédie moderne et inspirée. C'est vous dire la vacuité de ce film qui tourne en rond tout du long de ses presque 2h de film (je suis allé jusqu'au bout - même au bêtisier final -).

Note : 0/10. En bref, une comédie complètement has been et un condensé de ce que Tyler Perry peut produire de pire en télévision. L'affiche du film donnait déjà un indice sur la qualité du film (comme si Eugene Levy était croyable avec la moustache de l'inspecteur Clusot).

Commenter cet article