Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Norman, le cancer et moi...

10 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Norman_Poster1.jpg

 

Norman // De Jonathan Segal. Avec Dan Byrd et Emily Van Camp.


Dans le petit monde des films indépendants américains, on retrouve souvent des histoires d'adolescents en pleine dérive sentimentale. Norman fait parti de ce groupe là. Malgré la bonne volonté, le film n'est pas exempt de défauts. Il se passe pas mal de bonnes choses et j'ai même retrouvé une certaine ambition dans la volonté de raconter une histoire percutante, mais voilà, Norman n'atteint malheureusement pas pleine son but. Il n'y a pas suffisamment d'émotion qui transparaissent au travers du personnage de Dan Byrd. L'acteur n'est pas mauvais, mais il n'est pas assez bon à mon avis. Pour faire passer les émotions, ce n'est pas le meilleur du genre. Mais l'humour noir du film, il sait bien le faire passer et c'est son duo assez crédible avec Emily Van Camp qui arrive a être suffisamment bon pour que le film vaille la peine d'être vu. Emily Van Camp, que j'adore tout particulièrement est assez bonne dans le rôle de la petite amie.

Un adolescent à l'humour plutôt noir règle ses problèmes en feignant de mourir d'un cancer. Ce mensonge complique ses relations au lycée avec sa nouvelle petite amie et son professeur.

Norman c'est une histoire assez particulièrement traitée de façon ordinaire. C'est dommage que le film ne soit pas un peu plus extensible en matière d'émotions. Il y a quelques moments marquants mais ce n'est pas suffisant. Si Norman voulait être un film au sujet particulièrement bien travaillé, il fallait développer un peu mieux la relation de celui ci avec son père. C'était là que le terrain était le plus intéressant. D'un côté, avec Norman j'ai retrouvé le don ailé de Dawson (ce n'est pas toujours une bonne chose quand j'emploi cette référence mais ici c'est bel et bien le cas). Il y a donc de bonnes choses dans Norman et cela commence par son scénario. Il ne va pas toujours au fond des choses mais ce qu'il nous offre est suffisant. L'humour est bel et bien présent, assez sombre dans son genre mais proche de ce que l'on peut attendre de ce genre de films indépendants. Il faut de l'émotion, une ambiance morose mais efficace.

Dan Byrd, que j'avais découvert dans Aliens in America, une sitcom correcte de The CW d'il y a quelques années maintenant, et plus récemment incarnant le fils de Jules dans Cougar Town, livre ici une performance à contre courant. Il jouait déjà dans des sitcoms douces et assez émotionnelles par moment, du coup, l'acteur reste dans un genre suffisamment proche. Le réalisateur choisit la sobriété pour son film, ce qui n'est pas plus mal pour capturer les émotions. Au final, Norman n'est pas une déception entière mais un film correct sur un adolescent à l'humour étrange qui tente de régler ses problèmes avec la maladie de son père : un cancer. Ce n'est pas commun mais malheureusement les émotions le sont. J'aurais aimé que l'histoire travaille un peu plus son sujet pour vraiment être transporté.

Note : 5.5/10. En bref, une aventure correcte dans le monde d'un adolescent paumé qui tente de résoudre ses soucis avec un faux-cancer.

Commenter cet article