Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Baby, Samantha's baby

14 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

503901.jpg

 

The Baby // De Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett. Avec Allison Miller, Zach Gilford et Sam Anderson.


En tant que grand fan de films d’horreur, je me devais forcément de voir The Baby. Et quelle déception. En reprenant plus ou moins le pitch de Rosemary’s Baby et quelques gimmicks, tout en tournant cela à la façon d’un Paranormal Activity, le film se veut original mais cela fini par devenir particulièrement indigeste et même indigent. C’est dommage car je suis persuadé qu’en prenant pour thématique l’Antéchrist il y avait il avait largement de quoi faire. Je me souviens notamment de La Malédiction (que cela soit l’original ou bien l’honorable remake). The Baby était donc une sorte d’insulte à ce que peut être Rosemary’s Baby dans le sens où cela reprend plus ou moins l’idée et l’histoire. Le film veut être à la page alors d’un point de vue visuel tout est fait à la caméra embarquée ou bien à la caméra cachée. C’est bien souvent ridicule et cela ne sert bien évidemment pas le récit. Ce que l’on aurait réellement aimer voir c’est des scènes gores, violentes mais mises en scène sans cet oeil qu’est la caméra. Je voulais donc quelque chose qui ne fait pas film de vacances. Car ici, c’est filmé comme les pieds en se cherchant un style qu’ils ne parviennent jamais à trouver. Quitte à faire de la caméra embarquer, au moins faire en sorte que cela soit visionnable.

Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres...

Car pour le coup, même si ce n’est pas la plus grosse faiblesse de The Baby, je dois avouer que j’ai été terriblement déçu du résultat. Paranormal Activity a au moins eu le cran de faire en sorte que cela soit son fond de commerce le found footage et que cela soit exploité à sa juste valeur. Car ici, il n’en est malheureusement rien du tout. Comme quoi… Le scénario est bien évidemment la plus grosse faiblesse de The Baby. Ecrit par la jeune Lindsay Devlin, cette dernière fait partir son histoire dans tous les sens sans jamais réellement chercher à nous donner des réponses. On se retrouve donc avec un enchainement de scènes pas toujours très fluide. Je dois avouer qu’au bout d’un moment le film m’a complètement perdu. Je n’ai plus eu envie de suivre mais je suis resté devant ce calvaire jusqu’au bout. Car j’avais peut-être de l’espoir que cela prenne une forme plus intéressante par la suite et que la fin nous donne suffisamment de réponses. Finalement, le titre du film en version américaine (Devil’s Due) donnait déjà la clé de la fin de ce film. A quoi bon aller le voir alors ? Je ne sais pas trop. J’ai un côté masochiste quand il s’agit de films d’horreur.

J’ai donc vu The Baby pour vous éviter de vous infliger cette daube. Au milieu de tout ça, le casting n’a pas vraiment de têtes connues sauf Zach Gilford (Friday Night Lights) que j’étais content de voir même si, paradoxalement, je n’étais pas trop content de le retrouver là dedans. Il serait temps pour lui de se trouver un pilote de série car j’ai bien peur qu’on finisse par oublier son existence. Mis en scène par Matt Bettinelli-Olpin (qui a mis en scène un segment de V/H/S) et Tyler Gillett (qui a aussi mis en scène un segment de V/H/S) prouvent qu’ils ne sont pas vraiment des réalisateurs très talentueux. Il y a largement mieux dans le registre de l’horreur et même ceux des films de la saga des Paranormal Activity sont bien plus intéressants et intelligents. Si l’on voulait nous faire une nouvelle version modernisée de l’histoire de Rosemary’s Baby, je pense qu’il aurait plutôt fallu se contenter d’un remake (NBC a produit une mini série se déroulant à Paris et mettant en scène l’histoire du livre/du film avec Zoe Saldana dans le rôle titre).

Note : 1/10. En bref, affligeant.

Commenter cet article