Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boardwalk Empire. Saison 3. Episode 7.

31 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Boardwalk Empire

vlcsnap-2012-10-31-00h04m13s182.png

 

Boardwalk Empire // Saison 3. Episode 7. Sunday Best.


Alors que dans la plupart des villes nous fêtons actuellement Halloween, Boardwalk Empire nous parle déjà du dimanche de Pâques. Il y a une scène en particulier dans cet épisode qui me marquera surement tout au long de la saison : la mort de Roger. Gillian n'a eu aucune pitié durant ce moment là et j'ai trouvé ça tellement bien joué et surtout bien maitrisé. De toute façon, Boardwalk Empire me fascinera toujours autant et cette saison 3, que beaucoup fustige pour avoir complètement changé l'univers de la série, est pourtant excellente. Les scénaristes ont su trouver le moyen de renouveler les intrigues sans jamais transformer la série en quelque chose d'autre. Et la scène de la mort de Roger rappelle cela. C'était assez touchant en soit, et Gillian va pouvoir faire son deuil. Mais ce n'est pas tout car durant tout l'épisode Gillian va réussir à s'imposer. C'est ce que je trouve de fascinant dans "Sunday Best" finalement. Le moment où elle annonce à Richard que leur fils est mort à la fin de l'épisode était particulièrement cinglant. Elle est cruelle mais d'un autre côté elle sait être à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'elle : de l'émotion.

L'épisode n'oublie pas pour autant Gyp Rosetti qui était poutant le grand absent de l'épisode précédent. Cette fois nous le retrouvons à New York où il commence à rassembler les foules contre Nucky. Il pense que ce dernier devrait partager un peu son empire et il compte bien trouver un moyen de manger une grosse part du gâteau lui aussi. La révolte à venir pourrait bien être passionnante, avec un Gyp remonté comme un coucou. J'ai surtout adoré la scène où il en veut à Dieu de tout ce qui lui arrive et qu'il ne pense pas mérité. La religion est toujours un sujet assez bancal dans les séries et pourtant, ici, avec les origines de Gyp, tout passe comme une lettre à la Poste. Surtout que la détresse du personnage ne manque pas d'intérêt et le tout fonctionne de façon grandiloquente. Alors certes, Bobby Carnavale embrasse à fond son rôle et peut être un peu trop par moment, mais je pense que c'est une bonne chose. Le personnage qu'il incarnait jusqu'ici n'avait pas forcément cette carrure là que veulent ses origines.
vlcsnap-2012-10-30-23h55m12s146Pendant ce temps, Richard rend visite aux Sagorsky. Les scènes à table étaient évidemment les plus intéressantes car elle montre encore une fois une nouvelle partie du personnage qu'est Richard. Je l'apprécie beaucoup et j'aimerais bien que Boardwalk Empire lui donne la chance d'explorer un peu plus sa vie et son personnage dans les prochains épisodes. Il le mérite tellement. Et puis l'acteur est tout simplement exquis. Son jeu est constamment juste et parfois même presque effrayant. Pourtant il sait comment s'y prendre dans les scènes familiales. Ce qui tempère avec son côté assez froid, sombre et silencieux. Du côté de Nucky, il va passer son dimanche de Pâques en famille chez Eli. Eli aussi est un personnage qui était parvenu à me manquer. Les quelques scènes que lui et Nucky nous ont offerts permettent d'arriver à la fin de l'épisode et cette proposition que Eli ne peut pas refuser. Mais au delà du côté business qui est très bien traité, c'est aussi toute la partie familiale qui était des plus réjouissante. Amusante (Nucky qui jongle pour amuser des enfants - adorable -) mais aussi un peu plus espiègle (grâce aux enfants).

Note : 8/10. En bref, un épisode transitoire réussi qui emmène le téléspectateur tout simplement ailleurs. Très solide.

Commenter cet article