Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 2. Episode 7. No Regrets.

22 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

vlcsnap-2013-11-22-02h40m23s75.png

 

Chicago Fire // Saison 2. Episode 7. No Regrets.


Cette semaine c’est la dernière journée de Boden avant qu’il ne doive donner sa démission mais il ne compte pas en rester là et compte ainsi se battre pour son poste. Même s’il va réussir à faire des exploits lors d’un accident particulièrement virulent, il n’aura pas de nouvelle chance. Michelle Forbes ne fait pas une grande apparition dans cet épisode, mais je dois avouer que c’était une très bonne idée. Boden annonce donc prendre sa retraite, tout cela de façon assez intelligente et même touchante. Boden n’a jamais été le meilleur personnage de Chicago Fire, ni même un personnage mémorable. Il sait faire autorité par moment mais globalement cela reste quelqu’un avec qui l’on peut rigoler et passer de bons moments. Je suis certain que Boden n’a juste pas trop le sourire car on lui enlève ici la seule chose qui lui reste et qui lui permet de se sentir en vie. Je ne sais pas comment le prochain épisode traitera le personnage, surtout que le tout a été fait de manière assez singulière. Notamment son discours final où il tente de se défendre et de prouver qu’au fond il est fait pour ce poste et personne d’autre à sa place.

Il l’a même prouvé dans le feu de l’action où il a été l’homme de la situation. D’ailleurs, l’intervention de la semaine était impressionnante. On sent encore une fois que NBC a donné des billets verts supplémentaires cette année à la série afin qu’elle puisse nous offrir des scènes particulièrement étouffantes et merveilleuses. La mise en scène est elle aussi réussie et très réaliste. On est alors nous aussi angoissés, comme tout le monde sur le terrain qui cherche à aider les autres sans parfois y parvenir suffisamment bien. En tout cas, Chicago Fire ne lésine pas sur l’action afin que l’on se plonge dans ce terrible accident de manière assez jouissive. Tout le monde sert à quelque chose et dans un même lieu en plus de ça. Que demander de plus. Boden n’a pas peur de braver les dangers afin de prouver qu’il en veut et surtout qu’il n’est pas à mettre au placard. Mais rien n’y aura fait. Pendant ce temps, Chicago Fire développe encore et toujours la vie personnelle de ses petits personnages. Comme les adieux touchants de Casey aux enfants.
vlcsnap-2013-11-22-02h37m35s186.pngCasey n’est pas un personnage particulièrement important dans Chicago Fire mine de rien mais cet épisode tente de lui offrir une chance d’être mis en avant pour ce que la série sait faire de mieux : toucher ses téléspectateurs. Et puis il y a même Jeff qui commence à se faire une place au milieu du casting de la série alors que ce dernier nous offre une plongée dans sa vie personnelle tout aussi compliquée que celle des autres. Je trouve parfois Chicago Fire assez déprimante, notamment quand elle se concentre sur des intrigues pas très drôles. D’ailleurs, il n’y a pas tant d’intrigues drôles que ça dans cette série. Fort heureusement que Mills est là pour tenter d’adoucir l’atmosphère même si à mes yeux le personnage est un peu moins présent cette année. Afin de laisser de la place à Katie qui va faire la connaissance de Severide. La nouvelle addition à la famille Severide permet de voir aussi d’autres choses, surtout que Chicago Fire a tellement à raconter avec ses personnages. Même Shay et ses problèmes ou encore Hermann qui étudie pour devenir lieutenant. Tout cela, mis dans un seul épisode, donne quelque chose de rythmé et de compacte. Pas de place au hasard.

Note : 6.5/10. En bref, du bon Chicago Fire encore une fois, surtout pour l’intervention de la semaine, particulièrement anxiogène.

Commenter cet article