Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 1. Episode 2. Wrong Side of the Bars.

18 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

vlcsnap-2014-01-16-20h14m45s124.jpg

 

Chicago P.D. // Saison 1. Episode 2. Wrong Side of the Bars.


On reste donc plus ou moins dans la même lignée avec ce tout nouvel épisode de Chicago P.D.. Une lignée sympathique et divertissante. Il y a pas mal d’intrigues à suivre, comme dans Chicago Fire et les choses commencent à devenir légèrement plus lisible avec ce second épisode. Un peu comme avec la série mère, Chicago P.D. a besoin de temps pour délier tout ce qu’elle a besoin de dire sur ses personnages et ce n’est pas plus mal. D’ailleurs, l’affaire de la semaine était plutôt agréable dans son ensemble et délivre même une fin d’épisode tendue et efficace, notamment quand il s’agit de mettre en avant le personnage de Sophia Bush qui a dû prendre quelques cours car elle sait très bien tenir une arme la petite. Ce qu’il y a de bien c’est que comme la série mère, la série ne cherche pas à nous en mettre plein la vue tout le temps avec des grands renforts de moyens, des balles tirées à tout va, etc. Du coup, on se retrouve avec une série qui se concentre bien plus sur ses personnages et c’est au fond l’aspect le plus intéressant de la série. C’est ce que j’ai envie de voir chaque semaine dans Chicago P.D. même si quelques défauts sont encore à corriger.

Notre groupe d’intervention est différent de ce que l’on a l’habitude de voir dans les séries policières. Je parlais la semaine dernière de référence au travail de Shawn Ryan. C’est effectivement à mes yeux un mélange de The Shield et de The Chicago Code. Alors c’est bien moins propret que cette dernière mais justement, on retrouve plus ou moins le côté sale et violent de The Shield (en version édulcorée car l’on est sur un network et pas sur les câbles). Mais nos flics peuvent se permettre de brutaliser des suspects au commissariat sans problème. J’aime bien quand ils prennent tout ce qui se passe pour des affaires personnelles car cela permet au téléspectateur de se sentir bien mieux impliqué. L’action est présente grâce à un univers de tension pesant. Le but est clairement de nous faire sentir que les rues de Chicago ne sont pas sûres sans ces hommes et ces femmes. La scène finale avec l’homme à Julie était très touchant car c’est aussi un moyen pour Chicago P.D. de nous prouver qu’elle est très proche de la série originale.
vlcsnap-2014-01-16-20h01m22s32.jpgIl est aussi sympathique de voir que Dick Wolf n’avait pas menti quand il avait dit que Chicago P.D. serait un cross-over permanent avec Chicago Fire. En effet, nous avons donc dans cet épisode une petite apparition de Dawson qui va venir en aide à la famille d’Antonio. Ce dernier était au centre de cet épisode. Il faut le dire, pour la bonne raison puisque son fils est kidnappé. Il y a également Voight. Je suis toujours très septique quand au personnage. Disons qu’il a beau avoir des intentions louables, je ne sais pas si c’est ce que j’ai réellement envie de voir dans la série. Par ailleurs, je suis déçu que Atwater et Burgess ne servent pour le moment pas à grand chose dans la série alors que le potentiel est là. Mais comme je le disais, il faut laisser du temps à Chicago P.D. afin qu’elle puisse trouver son ton et une manière de raconter ses histoires autour des personnages. Au début il y a toujours beaucoup de choses à introduire en suivant le modèle de la série mère. Il va cependant falloir faire attention à ce que cela nous amène vraiment vers quelque chose par la suite.

Note : 5/10. En bref, pour le moment on est dans la lignée de la série mère.

Commenter cet article