Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 4. Episode 16.

31 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-31-19h11m18s66.jpg

 

The Walking Dead // Saison 4. Episode 16. A.
SEASON FINALE


Terminus ne peut pas être le terminus à proprement parler. On sait pertinemment que la série a encore énormément de choses à raconter mais le cliffangher de fin de la saison est particulièrement intéressant. Disons qu’il nous plonge ailleurs et nous permet presque d’entrevoir la possibilité que The Walking Dead n’a pas encore tout dit. De toute façon, cet épisode n’est pas là pour nous offrir une conclusion à proprement parler. Ce qui n’est pas plus mal. Nous suivons donc plus ou moins comment tout le même va se retrouver à la fin. Dans l’épisode précédent, la première salve de personnages avait rejoint Terminus. Maintenant c’est au tour de Rick, Michonne, Daryl et Carl. Ces quatre personnages ont beaucoup changé au fil de la saison. J’aime bien le personnage qu’est devenue Michonne maintenant. Elle est beaucoup plus sensible et perdue qu’auparavant. On avait tendance l’an dernier à la fois comme quelqu’un de sanguinaire alors que pas du tout. Elle a aussi un coeur et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé voir à l’écran. Sans compter que cela fonctionne bien. Il y a aussi Rick et Daryl. J’ai adoré la manière dont les deux personnages partagent l’écran, plus ou moins perdus.

La série se sert de ces deux personnages pour plus ou moins créer un sentiment de paix, comme le calme avant la tempête. Car la tempête ils vont la connaître plusieurs fois dans cet épisode. Que cela soit l’agression nocturne ou encore la fin de l’épisode à Terminus. Carl de son côté est devenu un personnage appréciable. Pas encore adorable mais disons que j’avais beau le détester auparavant, maintenant j’ai l’impression qu’il est devenu quelqu’un d’intérêt. The Walking Dead a passé pas mal de temps sur lui il faut bien l’avouer mais c’était nécessaire afin que le tout prenne une forme beaucoup plus intéressante par la suite. Et enfin pour ce qui est de Rick, je dois avouer qu’il est de plus en plus difficile de définir le personnage et c’est une très bonne chose. Notamment car l’on sent que tout cela va dans un sens totalement différent de ce que l’on aurait pu croire. La crise que vit le personnage au travers de sa dépression est intéressante mais The Walking Dead ne s’est pas trop attardé la dessus dans la seconde partie de la saison. C’est presque dommage même si cela nous a aussi donné des épisodes comme le 4.14, brillant (qui est le meilleur épisode de la saison tout simplement).
vlcsnap-2014-03-31-19h28m30s145.jpgCet épisode cherche donc à nous emmener avant tout à Terminus. L’arrivée en elle-même était assez intéressante. Rick et ses amis tentent donc de surprendre les gens de Terminus, mais ce qu’ils vont récolter c’est finalement d’être cernés et de se retrouver prisonniers. Je suis certain que c’est une bonne idée mais je dois avouer que je ne sais pas trop quoi attendre. L’épisode cherche tout de même à faire quelque chose d’intéressant avec ses personnages et c’est tout à son honneur. Cet épisode n’était pourtant pas ce que The Walking Dead a fait de mieux. Peut-être car après le 4.14, il était difficile de faire mieux tout simplement. Ou en tout cas de faire plus surprenant. La série ne pouvait pas non plus en révéler beaucoup sur Terminus et du coup, plutôt que de réellement se concentrer uniquement sur les émotions des personnages, la série choisie d’intégrer quelques flashbacks sur l’époque de la prison. On retrouve par exemple Hershel. J’ai trouvé ces flash-backs assez médiocres. Disons que l’on apprend pas grand chose si ce n’est que Hershel était plus ou moins une figure imposante de la série qui menait les personnages à la baguette.

Note : 7.5/10. En bref, conclusion satisfaisante.

Commenter cet article

Fontenoy 02/04/2014 00:36


Oui il y avais ce tas indistinct et sanguinolent dans une des salles, la similitude entre le piège à lapin et le terminus...


Cela paraît dingo qu'un groupe puisse survivre de l'anthropophagie quand même. ils ont l'air d'être une bonne vingtaine. On peut faire aussi la distinction  entre un groupe
qui peut miser sur le moyen terme et envisager l'agriculture soit une production qui met six mois à arriver et le très très court terme qui consiste à manger ses petits copains. Brr, en tout cas
j'ai hâte, je crois qu'il faut malheureusement attendre septembre...

Mr Pepito 01/04/2014 14:08


Certes, j’ai trouvé cette fin  d’épisode un peu molle mais finalement j’ai remarqué que c’est le cas depuis le début. Un saison sur deux se termine sans gros cliffhanger. Ce n’est pas plus
mal.
L’agression nocturne est très forte. Et je crois que le regard que lance Carl à son père est un des plus forts depuis le début de la série : glaçant !


Je crois que Carl a beaucoup grandi cette saison (je l’ai détesté au début de la saison avec sa crise d’ado que j’avais trouvé très injuste envers son père mais bon, c’était sa façon à lui
d’exprimer sa colère) et je lui prédis un grand avenir (mais dans cette série sait-on vraiment ce que vont devenir les personnages ?)


Sinon, lors de la fuite les personnages traversent plusieurs lieux du Terminus et certains sont un peu flippant mais avez-vous remarqué ce qu’il y avait au sol dans la grande cage à l’extérieur ?
Brrrrr ! Très inquiétant...

Je pense que les dernières minutes montrent que Rick a désormais une foi indéfectible dans les capacités de survie du groupe qui malgré les embuches a réussi à se retrouver.


Par contre, dans le wagon il reste pas mal de ”chair à canon” parfaitement ”sacrifiable” par la suite...
J’attends donc avec intérêt la prochaine saison.