Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : En Route !, aventures granitées

16 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : En Route !, aventures granitées

En Route ! // De Tom Johnson. Avec la voix VF de Alex Lutz et Leïla Bekhti.


Dreamworks continue de créer des franchises et je pense que En Route ! pourrait être une idée intéressante. Ce film nous sort un peu des univers typiques que l’on a pour habitude de voir dans le monde des films d’animation et nous offre ainsi une vision originale du monde. Pourtant, En Route ! repose sur quelque chose qui fait fureur au cinéma pour les plus grands : la science fiction. Tim Johnson (Nos voisins les hommes, Fourmiz) nous offre donc un film qui a pourtant un peu de mal à décoller par moment. L’introduction n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant en somme malgré toute la bonne volonté qu’il y a dans le scénario. Le plus important dans En Route ! c’est la seconde partie dès que l’action se met en place te surtout dès que la relation entre Oh et Tip est enfin installée. Les gags s’enchaînent et les scènes les plus mignonnes sont elles aussi particulièrement drôles. On peut parler aussi du chat de Tip est un moteur à gags tous plus drôles les uns que les autres. Je ne m’y attendais pas du tout mine de rien. Dreamworks se repose cependant sur ses lauriers, on retrouve alors la même animation qui a toujours fait leur succès dans diverses franchises, l’humour est délivré avec parcimonie, de façon assez intelligente sans trop en faire.

Les BOOVS, aliens à l’ego surdimensionné, choisissent, pour échapper à leurs ennemis jurés les GORGS, de faire de la Terre leur nouvelle planète d’adoption. Mais OH, l’un d’entre eux, va révéler accidentellement la cachette de son peuple... Contraint de fuir, il fait la connaissance de TIF, une jeune fille à la recherche de sa mère. Ensemble, ils vont devenir d’improbables fugitifs embarqués dans l’aventure de leur vie et vont réaliser que les enjeux auxquels ils font face sont beaucoup plus complexes que de simples mésententes intergalactiques…

Mais voilà, En Route ! n’est pas toujours réussi à cause de cette première partie. C’est une mise en place assez ennuyeuse, qui se gargarise de gags en tout genre sans parvenir à nous faire décrocher un sourire. Le spectacle, visuellement irréprochable, est probablement ce qui nous fait dans un premier temps tenir. Puis ensuite vient alors la seconde partie. L’histoire n’est pas forcément meilleure mais elle gagne des points car les personnages sont tout de suite bien plus appréciables et l’on finit donc par mieux comprendre l’univers qui nous entoure. L’histoire n’est donc pas intéressante pour les Zogg qui veulent détruire la planète (et le twist final, est d’ailleurs très drôle à ce sujet) mais plutôt pour cette histoire d’amitié qui se tisse entre Oh et Tip. Ces deux là vont bien ensemble et l’on sent qu’il y a aussi derrière une volonté d’apporter un peu de diversité culturelle dans le monde des films d’animation. En Route ! ne fait pas dans le white-washing comme on l’appelle plus communément alors qu’ils auraient pourtant très bien pu se le permettre (mais alors donner la voix de Tip en VO à Rihanna n’aurait pas du tout été logique). Quoi qu’il en soit, le film mélange donc des tas d’aventures en tout genre en voiture à slushis (il fallait tout de même la trouver cette idée).

On se rend bien vite compte qu’il n’y a rien de bien nouveau et/ou d’original dans En Route ! mais il a le mérite d’être un bon divertissement qui saura ravir petits et grands. C’est aussi un film d’animation qui arrive à point nommé pour les vacances scolaires alors que l’offre est tout de même assez décevante entre un Shaun le Mouton que je n’ai pas réussi à apprécier et un Pourquoi j’ai mangé mon père lamentable. Ce n’est pas les seuls films d’animation ratés de l’année pour le moment mais En Route ! a au moins le mérite de pouvoir rassember. Il y a même des idées sous-jacente qui subiront la seconde lecture des adultes (s’ils comprennent bien) notamment sur la notion de partage, d’égalité et de bien d’autres choses ensemble. Dreamworks ne fait pas ici son film le plus original mais ce n’est pas bien grave, c’est suffisamment finaud pour que l’on n’en ressorte pas complètement déçu. Ce n’est probablement pas le film de l’année mais si vous avez un petit creux d’animation, un enfant qui a besoin de sortir ou bien simplement de faire le plein de votre esprit d’enfants courrez voir En Route !, sinon passez votre chemin, il vous fera probablement perdre votre temps.

Note : 6/10. En bref, gentillet comme tout, peut-être un peu trop bienveillant mais parvenant à devenir drôle et touchant comme dans la pure tradition d’un produit formaté Dreamworks.

Commenter cet article