Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 3.

10 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Affair

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 3.

The Affair // Saison 2. Episode 3. 203.


La structure de The Affair est tellement originale que même un épisode comme celui-ci s’avère être beaucoup plus intéressant que la moyenne. Cette année, The Affair a décidé d’étendre sa structure à d’autres personnages, autour de la même histoire et le résultat est pour le moment plus que satisfaisant. Ce que j’ai bien aimé dans cet épisode, qui peut être vu comme un épisode transitoire, c’est la façon dont les personnages sont mis en avant. Ce n’est plus vraiment une question d’histoire mais vraiment de personnages. Ce n’est plus qu’une relation extra-conjugale, c’est quelque chose de différent, de beaucoup plus global et travaillé. Car en parallèle il y a la famille de chacun à gérer, mais aussi cette affaire de meurtre qui se développe en catimini au fil des épisodes. Cet épisode est nécessaire pour faire avancer l’histoire de façon assez drastique. La série a besoin de ça et cet épisode est très loin d’être comme les autres car depuis toujours, The Affair a été originale dans sa façon d’aborder les personnages et de les confronter. En explorant la perspective de Cole et Helen dans les deux premiers épisodes, c’est presque dommage d’en revenir à la structure classique de la série, celle des épisodes avec Noah et Alison. Deux points de vue utilisés tout au long de la première saison. Pourtant, même si cela pourrait être redondant, cet épisode doit gérer des conséquences.

Le seul problème de cette partie de l’histoire c’est probablement celle de Noah qui est presque décevante. Disons que sa perspective n’offre rien de très neuf. Les aventures du point de vue de Noah sont uniquement intéressantes pour ce qu’elles apportent avec Whitney. Alors que Noah demande Alison en mariage, c’est pile poil le mauvais moment pour que Whitney débarque. C’est là que les choses commencent à devenir véritablement forte et intéressante. Car l’on enchaîne assez rapidement avec le point de vue d’Alison. Whitney va influencer une bonne partie de cet épisode et c’est elle qui va rapidement donner l’intérêt de chacune des intrigues. J’ai beaucoup aimé la façon dont cette histoire grandie et parvient à aller dans la bonne direction. Cela change de ce que l’on avait pour habitude de voir, c’est certain. La demande en mariage de Noah apparaît comme un électrochoc que la série maîtrise assez bien tout au long de l’épisode. Il faut gérer les conséquences sur Whitney mais pas seulement car il y a aussi Alison qui doit prendre un peu de recul avec toute cette histoire et commencer à réfléchir si oui ou non, se marier avec Noah est une bonne idée.

C’est aussi dans cet épisode comme Alison va pouvoir se dévoiler un peu plus, notamment sur la mort de son enfant. C’est l’un des moments les plus touchants de l’épisode car c’est aussi à ce moment là que Ruth Wilson peut démontrer qu’elle en a sous le capot et qu’elle a encore bien de belles choses à offre aux téléspectateurs. Cette relation qu’il y a entre Alison et Noah est testée dans cet épisode. Chacun teste plus ou moins les limites de l’autre, à la manière dont The Affair aime le faire bien entendu. Alison a un point de vue tellement étonnant et réussi que l’on ne peut s’empêcher de voir le point de vue de Noah comme un point de vue particulièrement décevant. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le résultat soit à la hauteur des attentes mais je suis forcé de constater que la structure de la série ne peut être remise en cause ici. Finalement, les retours dans le présent ou dans le futur avec l’affaire de meurtre laissent une nouvelle opportunité pour The Affair de raconter une histoire sous un point de vue complètement différent. Parfois, avec The Affair je retrouve un peu cette façon qu’a Lars von Trier de décrypter l’humain. Car cette « affaire extra conjugale » est décortiquée encore aujourd’hui, notamment quand se pose la question de ce qui a été fait de pire dans la vie de l’un comme de l’autre.

Note : 8/10. En bref, retour à la structure habituelle pour de bons moments émotionnellement forts.

Commenter cet article