Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 20.

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 20.

Castle // Saison 8. Episode 20. Much Ado About Murder.


Alors que Castle n’est toujours pas renouvelée pour une saison 9 mais qui ABC semble commencer les négocations avec Nathan Fillion, Kate Beckett et Lanie Parish ne seront pas de retour l’année prochaine. Sincèrement, cela donne à des épisodes de ce genre là un poil de nostalgie bienvenu car l’on sait que quelque chose va complètement changer et ne sera plus comme avant dans cette série. Du coup, chaque épisode depuis que l’on sait que Stana Katic ne sera pas de la partie pour la suite, a un côté ultra mélancolique. C’est dommage car cet épisode au fond était vraiment fun dans son ensemble. Le cas de la semaine avait suffisamment de bons twists et retournements de situation afin de rendre les affaires intéressantes. J’aime quand Castle et Ryan face à Ophelia… Naomi. J’aurais presque adoré que Javi n’arrête pas ce petit moment qui était parfait dans cette histoire. Castle est kidnappé par le patron d’un cartel de la drogue car l’homme voulait simplement que Rick écrive son histoire. C’est quelque chose qui pourrait seulement arriver à Castle. C’était donc l’un des rares moments de la saison où Martha nous a donné l’impression d’être un personnage important dans la série alors que l’on a appris à l’aimer au fil des années.

Elle était en train de travailler avec Zane sur son jeu d’actrice et elle a directement été voir Beckett au commissariat quand Rick n’est pas venu au moment du dîner. Ce qui n’est pas normal de la part de Rick. Cet épisode joue donc énormément sur l’attachement que l’on a créé avec les personnages. Bon, Beckett n’est pas très bonne quand il s’agit de planifier des soirées en amoureux. Comme Ryan l’indique, personne ne pourrait être aussi fort que Rick dans ce genre là. Kate avait besoin d’apprendre quelques petits trucs afin de surprendre Castle et surtout faire en sorte qu’elle et lui soient toujours heureux (ce qui n’est pas si facile que ça quand on y pense un peu plus).

Castle - « I don't think date night counts when it's a candlelit dinner with the Butcher of Guadalajara.  »

Et bon, Castle a toujours la bonne vanne pour détendre l’atmosphère. Car il sait aussi que Beckett fait des efforts. Les agents des DEA n’avaient semble t-il pas trop d’intérêt pour le bien-être de Castle quand on voit la façon dont ils sont apparu à la ferme afin de choper El Oso. Je pense que la seule chose qui a permis à Rick de sortir de cette situation en vie est le fait que Castle est une série et que Rick en est le héros. Sinon, je suis sûr et certain que dans la vie vraie Rick serait déjà mort à l’heure qu’il est. Finalement, ce nouvel épisode était globalement très fun grâce à un Rick en pleine forme et une Beckett prête à tout pour sortir son homme de la situation dans laquelle il s’est retrouvé. J’ai envie de voir plus de Castle cette année car cette saison 8 est pour le moment la meilleure saison de la série depuis la saison 5 (autant dire, une éternité).

Note : 8/10. En bref, je suis grandement influencé par la mélancolie mais l’humour et le côté barré de cet épisode fait mouche.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

4evaheroesf 05/05/2016 07:32

Merci à Espo d'avoir calmé les autres.^^
Et le coup du cartel était drôle mais assez ridicule.

Bilan : Un épisode un peu trop classique.