Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episodes 23 et 24.

27 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episodes 23 et 24.

Black-ish // Saison 2. Episodes 23 et 24. Daddy Dre-Care / Good-ish Times.
SEASON FINALE


En transformant le dernier épisode de la saison en une sorte de comédie mutlicam, la série parvient à se renouveler de nouveau. « Daddy Dre-Care » est un épisode assez sympathique et pourtant si simpliste. Ce que Black-ish a échappé c’est à l’épisode de la fête des mères et je trouve ça un peu dommage. Le twist de cet épisode est surtout la révélation que les nausées de Bow sont liées au fait qu’elle est enceinte et qu’elle ne s’en est pas rendu compte. Si je suis contre les intrigues bébé dans les séries, je crois que Black-ish est l’une des rares dans lesquelles cela peut fonctionner. J’imagine déjà Dre en papa gaga de son nouvel enfant, Bow en mère épuisée, etc. Il y a des tas de perspectives à développer surtout que les bébés dans les comédies c’est souvent mignon si cela reste un élément qui ne prend pas toute la place. Quand on prend exemple sur Up All Night ou encore Raising Hope, le bébé était finalement une bonne idée et une trouvaille qui a permis non seulement de délivrer de bonnes idées comiques mais qui n’était aussi qu’une excuse pour développer d’autres choses en parallèle. C’est donc un enjeu assez important pour la famille Johnson, même pour ses futurs frères et soeurs qui vont forcément avoir eux aussi leur mot à dire dans cette affaire.

Au delà de ça, l’épisode reste assez simpliste et ne sort pas vraiment des sentiers battus. Mais quand Black-ish reste dans les sentiers battus, elle ne s’en sort pas trop mal non plus. L’épisode sait jongler entre les personnages et les diverses histoires avec une facilité assez déroutante. Surtout que la présence de chacun est la bienvenue tant on se rapproche de la fin de la saison. Je trouve que cette histoire de la saison prochaine pourrait apporter un petit plus et surtout renouveler un peu les intrigues de la saison sans nous donner l’impression que Black-ish s’essouffle. La série a su rester assez constante cette année alors pourquoi être complètement déçus l’année prochaine. J’ai par ailleurs beaucoup aimé le season finale qui a trouvé une façon originale de conclure la saison sur un ton différent. Transformer Black-ish en multicam cela donne donc « Good-ish Times ». Après tout, le bon vieux temps c’est toujours quelque chose qui fonctionne et Black-ish vient de nous le démontrer ici. Cet épisode est un gimmick qui sort un peu la série de sa zone de confort et reste pourtant très attaché à ce qu’il faut attendre d’une série de ce genre là. On retrouve donc un peu du Cosby Show dans cet épisode, et de ces comédies des années 90, comme Ma Famille d’Abord.

Après tout, Black-ish est un peu un retour aux sources pour ABC. Comme cet épisode l’est pour les années 70. On revient alors à Good Times, une comédie de 1974 qui a tout de même connu… 6 saisons. C’est une série que je n’ai jamais vu personnellement mais elle était centrée sur une famille afro-américaine et l’on retrouve donc probablement dans cet épisode de Black-ish tout ce qui faisait le charme de cette comédie à l’époque. L’idée de faire un épisode clin d’oeil est une bonne idée avec Bow sous les traits de Thelma dans Good Times, Junior est J.J., Jack est Michael, Pops est James et Ruby est Florida. Dre de son côté est Keith, Zoey est Willona et Diane est Penny. Ce dernier épisode de la saison est très simple, comme le précédent mais c’est un revival des années 70 qui tient la route. On a même envie d’en voir encore plus une fois que tout cela est terminé. Je ne serais même pas surpris qu’un jour (peut-être dans deux ans) que Black-ish tente de refaire un épisode ce genre là. Les épisodes clin d’oeil de ce genre là fonctionnent bien et c’est pile poil ce qu’il me fallait. En espérant bien évidemment que cela prenne un tout autre sens par la suite car l’on en a véritablement besoin. La saison 3 ne peut pas se rater. Avec quelques épisodes un peu faibles mais un bon équilibre la saison 2 a réussi à éviter la malédiction des saisons 2.

Note : 8/10. En bref, une fin de saison réussie pour Black-ish.

Commenter cet article