Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scream Queens. Saison 2. Episode 8.

7 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scream Queens

Critiques Séries : Scream Queens. Saison 2. Episode 8.

Scream Queens // Saison 2. Episode 8. Rapunkel, Rapunzel.


Et voilà ! Le troisième Green Meanie est enfin révélé. Je me demande désormais si c’est le dernier tueur car je suis persuadé que Scream Queens est réellement capable de nous en révéler encore un autre d’ici la fin de la saison. Si la révélation est importante, la série ne pouvait pas laisser tout le monde le savoir. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que le père de Grace, Wes Gardner, soit le troisième tueur. Il est donc de retour pour reprendre les choses en main ou plutôt d’entre les mains de Munsch. Wes est un bon personnage mine de rien et la séquence finale de cet épisode laisse espérer une suite assez jouissive si jamais Scream Queens ne fait pas encore ses conneries. Car oui, on sait pertinemment maintenant que la série est capable de toutes les conneries possibles et imaginables. Wes permet aussi de faire un nouveau lien avec la première saison et les Red Devil. Dans ce sens, Scream Queens ressemble de plus en plus à son inspiration originale qui est probablement celle de Scream et donc des slashers des années 70/80. Après les évènements de la première saison, Wes et Munsch ont tenté d’être un vrai couple, en vivant reclus dans la forêt afin que Wes puisse fabriquer sa propre bière et Munsch la boire. Sauf que Munsch a rapidement réalisée que Wes n’était qu’un loser et a décidé d’aller de l’avant dans sa vie.

De son côté, Zayday n’apporte pas grand chose si ce n’est les éléments les plus drôles de l’épisode. Je ne suis pas spécialement intéressé dans son histoire avec Chamberlain, en grande partie car cela n’a pas de grand intérêt narratif mais pourquoi pas. Cet épisode donne d’ailleurs pas mal de place à d’autres personnages et notamment Wes et Zayday alors que l’on a eu tendance à se concentrer un peu trop sur Munsch et les Chanel ces derniers temps. Chanel n’est pas en reste elle non plus. J’aime bien Chanel et ce que cette dernière continue de nous proposer. Je ne sais pas trop pourquoi mais Emma Roberts est vraiment l’un des meilleurs éléments de Scream Queens depuis le début. Elle ne brille pas nécessairement mais le rôle qu’elle incarne lui colle parfaitement à la peau et je crois que c’est ce qu’il y a de plus important à ce moment. En dehors des révélations qui font mouche, l’épisode fonctionne étrangement bien. Il n’y a pas de temps morts et tout au long de l’histoire les choses avancent. Cela change un peu de la première saison et de ses épisodes qui semblaient chercher à faire du Glee version horrifique plutôt que de réellement raconter des histoires d’horreur avec un brin d’humour à côté. Je suis content de voir que Ryan Murphy apprend (un peu) de ses erreurs passés et que Scream Queens ne cherche pas non plus à ressembler à sa grande soeur American Horror Story.

Note : 8/10. En bref, un épisode bourré d’âneries mais sans aucun temps morts. Un voyage fun de près de 40 minutes.

Commenter cet article