Critiques Séries : Gangs of London. Saison 1. Episode 6. A Deep Breath.

Critiques Séries : Gangs of London. Saison 1. Episode 6. A Deep Breath.

Gangs of London // Saison 1. Episode 6. A Deep Breath.

 

Après la parenthèse de l’épisode précédent, Gangs of London joue enfin les conséquences de la fin de l’épisode 1.04. Marian a enfin l’occasion de briller dans un épisode de Gangs of London. Maman Wallace est vraiment parfaite pour cet univers, qui fait tout pour savoir qui a voulu tuer son fils Sean. L’une des meilleures scènes pour moi est trop courte dans cet épisode et c’est le face à face entre Sean et sa mère. Il y a une émotion qui se construit mais l’épisode n’a pas vraiment le temps de la mettre en scène et je trouve ça dommage. Gareth Evans aime l’action mais peut-être pas autant les drames familiaux riches en émotions et ne parvient donc pas à créer quelque chose qui pourrait être un juste milieu. 

 

Au delà de ça, je crois que je ne pourrais plus jamais écouter « Only You » de The Platters. La musique passe en boucle durant presque une heure d’épisode et je dois avouer que cela fonctionne très bien sur la façon dont l’épisode veut être mis en scène mais que la musique était une torture, qui nous permet dans un sens de vivre ce que Tove vit dans ses derniers moments. La série aime créer quelque chose de gore et c’est ce que cet épisode va permettre de faire alors que Tove créé des scènes de torture mélangées au reste. La mère Wallace n’avait jamais eu l’occasion de réellement démontrer ce dont elle est capable et cet épisode fait tout ce que je pouvais attendre de la part de la série. Elle va même réussir à tuer Tove dans une séquence de sang froid. Si cet épisode n’a pas de grande scène d’action, il vient tout de même de prouver quelque chose : Marian est bien plus intéressante que ses deux fils. Elle a le sang froid et semble capable de tout. Je me demande presque pourquoi les scénaristes n’ont pas fait d’elle la nouvelle parraine du milieu mafieux. 

 

En tout cas, cet épisode nous permet de voir que Tove n’a pas été tuée à la fin de l’épisode 1.04 et qu’elle est donc utilisée afin de savoir qui est responsable de l’attaque de la fin de cet épisode. La mise en scène ici est très importante et permet justement d’installer quelque chose de réellement intéressant, à la fois en entrecoupant les séquences de torture avec d’autres éléments dramatiques : Billy qui s’injecte de l’héroïne, Elliott qui se rend chez Tove, etc. Il y a plusieurs formes de torture ici qui permettent aussi à Gangs of London de gagner un peu en répit après la fusillade impressionnante de l’épisode précédent. Gangs of London démontre alors qu’elle n’a pas toujours besoin d’action pure et dure afin de faire quelque chose de réellement efficace. 

 

L’autre bonne nouvelle de cet épisode c’est que Elliott n’est pas mort sur la table de dîner des Wallace. Il est maintenant d’attaque pour de nouveau enquêter avec Sean. Le cliffangher de fin de l’épisode rend le tout vraiment intéressant et permet de réellement démarrer la guerre finale à attendre de la fin de la saison. Je suis curieux de voir comment Gareth Evans va conduire le reste mais Gangs of London est vraiment l’une des meilleures séries de ces derniers temps. 

 

Note : 9/10. En bref, sans grosse scène d’action, Gangs of London montre qu’elle sait faire autre chose et c’est presque tout aussi brillant. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article