Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Pilot.

Tulsa King // Saison 1. Episode 1. Go West, Old Man.

 

Taylor Sheridan est un génie du petit écran. Après le succès de Yellowstone, puis l’excellente Mayor of Kingstown, le voici qu’il offre avec Terence Winter (Boardwalk Empire) à Sylvester Stallone son meilleur rôle depuis… des années. Si ce premier épisode a ses défauts, il parvient à introduire un personnage et une personnalité loin des héros actuels de séries télévisées. Ce que j’aime chez Sheridan c’est que le scénariste créé des séries originales et prometteuses. Tulsa King est une série pleine de promesses, celle d’un personnage qui va créer tout un empire du crime organisé dans une petite ville du fond des Etats-Unis. Winter s’est alors greffé au projet après que Sheridan ait écrit le script pour Tulsa King en seulement trois jours. Impressionnant mais ce qui est encore plus impressionnant c’est l’implication de Terence Winter à qui l’on doit quand même Les Soprano. La série ne perd pas de temps pour nous emmener à Tulsa. Dès le début Dwight est rapidement introduit alors qu’il sort de prison ce qui donne aussi un sens du rythme assez soutenu. 

 

Fraîchement libéré de prison après une peine de 25 ans, l'ex-parrain de la mafia new-yorkaise Dwight Manfredi, dit "Le Général", se fait virer sans cérémonie par un baron du crime. Exilé à Tulsa, en Oklahoma, Dwight décide de constituer sa propre équipe avec une brochette de personnages hauts en couleur. Parviendra-t-il à rebâtir un nouvel empire du crime dans un lieu aussi improbable ?

 

D’autant plus que l’épisode ne perd jamais de temps. Tout est fait pour nous intéresser au personnage et donner un véritable élan créatif au récit. Chaque scène s’imbrique sur l’autre de façon logique. Comme tout ce que Sheridan fait depuis quelques années maintenant, Tulsa King est avant tout une série de personnages et ici celle de Dwight. L’histoire derrière reste assez classique et familière des aventures de mafieux mais le scénariste et créateur apporte sa propre pâte et quelque chose de finalement un peu plus original que l’on ne pouvait l’imaginer. Il y a forcément des éléments à corriger et surtout un script à muscler un peu plus que ce que l’on peut voir dans cette longue introduction mais Tulsa King fonctionne. Sylvester Stallone de son côté a ici son meilleur rôle depuis des années. Alors que l’acteur a eu tendance à s’égarer dans des films pas vraiment bons (Samaritan pour Amazon Prime, les trois volets de Evasion, Backtrace). 

 

Ici il est à sa place, dans un rôle de mafieux aux gros bras qui n’a pas froid aux yeux. Je pense que le personnage de Dwight a énormément de potentiel. Pas suffisamment exploité dans ce premier épisode par manque de temps au delà de l’introduction mais le potentiel se verra clairement dans les futurs épisodes si les scénaristes s’en donnent la peine. Tulsa King est donc une série qui a tellement de choses intéressantes à faire qu’il est difficile de s’ennuyer. J’ai déjà hâte de voir la suite alors que je n’allais pas forcément très confiant vers cette série au début. 

 

Note : 6.5/10. En bref, probablement le meilleur rôle de Sylvester Stallone depuis des années. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article