Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Desperate Housewives. Saison 7. Episode 2.

4 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Desperate Housewives Chronicle

014.jpg

 

Desperate Housewives // Saison 7. Episode 2. You Must Meet My Wife.


Sympathy and Misery. Voilà ce qui résume au final mon impression sur ce second épisode. Desperate Housewives nous livre une suite post season premiere plutôt correct. Il y a une volonté de revenir aux fondamentaux mais les défauts ne sont pas transparents et cela manque complètement d'idées parfois. Alors les scénaristes masque le vide par des intrigues qui tente de faire dans le lard, dans la franche rigolade facile et inutile. Quand on connaît les travers, plus la peine de chercher, Desperate Housewives est de nouveau en mode somnifère.
Je vais peut être débuter par Susan. Cette saison Teri Hatcher n'est pas chiante et énervante. En tout cas, la preuve en ai, j'ai encore tous mes cheveux. Cependant son intrigue de la saison est certainement la pire que le personnage est pu connaître. Alors oui j'ai rigolé mais voilà, c'est parce que je suis bon public. L'intrigue en elle même n'a aucun intérêt, elle sent la biture en conférences de scénaristes à croire que Marc Cherry déteste Teri Hatcher en lui offrant à chaque saison les pires trucs, les intrigues inimaginables. Pourtant, ces deux là sont cul et chemise. Je ne veux donc pas trop me poser de questions sur les mauvaises idées envoyer en plein dans la tête du personnage de Susan Delfino à la manière d'un tarte à la crème, de son Mike qui donne envie de se suicider à la vitamine C. Rien. Non rien est peut être sauver. Susan est un personnage définitivement mort. Bientôt on aura Susan à la plage, Susan n'a visiblement pas de culotte, Susan découvre le kama-sutra, Susan a fait caca par terre et devra tout nettoyer devant sa webcam perverse. Finalement c'est une vraie Martine cette Susan.

032.jpgA cette intrigue débile s'ajoute celle de Bree. On tente de nous resservir l'intrigue de l'an dernier mais en version cougar. Bree va donc se taper un jeune de 15 ans son cadet. Oui, mais bien sûr c'est d'un ennui mortel. Mais où est passer la Bree qui n'avait pas peur de sortir son fusil à pompe de sous son lit pour exploser un haut parleur, la Bree qui se faisait lécher le minou par un Orson mystérieux, la Bree folle-dingue avec deux enfants immondes ? Je ne sais pas. En tout cas, Bree a disparue. Déjà que l'an dernier je ne portais pas particulièrement son intrigue avec Karl dans mon estime mais là, Keith sous les traits de Brian Austin Green ça nous fait un remake d'un goût plus que douteux de Cougar Town. La scène où Bree entre dans sa cuisine alors que Keith est torse nu. Le pire ? On nous fait deux fois la blague : il s'est trompé de sens en remettant son tee-shirt. Voilà que les cougars en auront pour leurs yeux voyeurs. On passe un épisode avec une Karen McLevsky en chaleur, un coup de je renverse Juanita et Keith avec ma voiture, une petite visite dans un bar (j'aurais aimé voir des pervers dragué la Bree et lui mettre une main bien ferme aux fesses, on aurait au moins pu rigolé).

009.jpg

Mais dans ce nouvel épisode il y avait aussi des bonnes idées. Tout d'abord avec Paul et l'arrivée de sa nouvelle femme. Elle a un secret, je sens qu'elle s'est marié avec Paul soit pour toucher de l'argent, un héritage soit c'était par intérêt pur et certain. Alors elle ne veut pas coucher avec Paul, elle veut apprendre à le connaître d'abord. Paul a toujours ce regard de pervers prêt à tordre le coup à qui de droit. En tout cas j'attends de voir ce que nous réserve la suite car Marc Moses sait à la fois être le bon voisin propre sur lui le jour et le voisin aux mains de sang le soir. Non non, rien à voir avec Dexter je vous rassure car Paul ne fait pas peur mais voilà, le personnage peut développer quelque chose d'intéressant.
Reste l'intrigue Gaby / Carlos. Les scénaristes n'ont pas trop attendus. En effet, Gaby apprend à la fin de l'épisode que Juanita n'est pas sa vraie fille. J'aime bien qu'ils n'aient pas attendus et surtout Gaby était drôle tout le long de l'épisode. Le coup du français avec qui elle aurait pu coucher et qui pourrait être le père de Juanita, c'était plutôt sympa ou même le coup de la "sexsomnia". Gaby reste un peu le personnage qui détend un peu tout, les scénaristes semblent s'amuser avec le personnage et c'est un plaisir partager. Bien sûr Carlos est drôle lui aussi quand il est avec Gaby et la scène où il prend sa femme à part à l'hôpital et qu'elle commence ses explications. J'ai rigolé et j'aurais presque eu une nano larmichette avec la suite de la scène qui j'avais pas rigolé avant.

031.jpgEt enfin, Lynette, Tom et Renee. Renee je l'aime bien car même si son brushing lui donne un air de vieille grand mère (elle aurait d'ailleurs pu faire la premier de couverture du livre de cuisine de Bree, cela aurait été pareil) elle reste assez drôle. Le coup du café, le coup de la maison d'Eddie qu'elle vient d'acheter, le coup de l'intrigue avec Tom, le coup du restaurant avec Tom, etc... Il y a plusieurs petits truc sympathiques que j'ai bien aimé dans l'épisode, et j'espère que la suite sera bonne cependant la dépression post-partum de Tom, ça sent mauvais à moins que l'acteur devienne drôle mais pour le moment il est assez ennuyant.

Note : 6/10. En bref, gâché par une Bree et une Susan pas intéressantes, l'épisode est sauvé de justesse par trois autres intrigues plus excitantes.

Partager cet article

Commenter cet article

JEAN 09/10/2010



J'avais oublié Juanita , c'était tellement ridicule que j'ai oublié lol



delromainzika 09/10/2010



Pour Susan, dès que Mike arrive, sonne la tempête. C'était quand même drôle et puis Susan n'est pas chiante alors que l'an dernier elle était chiante. Là c'est juste l'intrigue qui est moisie
comme les pieds de Marc Cherry.


Gaby je l'adore et c'est mon personnage préféré de la série de toute façon. Car elle est drôle.


Lynette ben ça peut passer encore mais c'est loin d'être génial. J'espère que Renee qui va emménager dans l'ancienne maison d'Edie ca va donner des truc du genre Car washing en nuisette, ca
pourrait être drôle (à moins que la pauvre Vanessa soit dotée de peau d'orange, dans le quel cas, ce sera dégueulasse) ^^



JEAN 09/10/2010



Arf la peau d'orange lol . Je n'ai pas compris pourquoi Mike n'est tjs pas mort on le voit 2 secondes et ça pourrait relancer Susan qui est au fond du trou de l'intérêt



Emma 10/10/2010



Je dois dire que je partage ton avis concernant Bree & Susan. A la rigueur, je n'accorde pas d'importance à Susan (un peu plus ou un peu moins ...) mais le potentiel de Bree se retrouve
également gaché et là, c'est moins tolérable.



Une sacré impression de déjà-vu cet épisode. Mais en même temps, pas mal d'éléments qui font que j'ai du mal à reconnaître Wisteria Lane ...



Thomas 29/12/2010



RE-SORRY! :'(