Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 1. Episode 2.

4 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-10-04-13h32m19s171.png

 

Blue Bloods // Saison 1. Episode 2. Samaritan.

 

Une réussite ce cop show. En effet, dans ce nouvel épisode, tout était soigné et le casting prouve sa solidité. La scène d'ouverture de l'épisode, particulièrement violente car très intense permet de lancer un épisode solide et bien bâti. L'intrigue avance petit à petit et l'on suivi cette histoire des points de vue de toute la famille et donc tous les niveaux de la police newyorkaise. Tout d'abord, du chef de la police Frank Reagan, du lieutenant de la criminelle Danny, du point de vue d'Erin et de Jamie également. Voilà pourquoi cette série est intéressante.
L'ambiance glauque de l'épisode donne une belle dimension polaresque à l'ensemble et l'on y croit beaucoup plus. La scène d'ouverture de l'épisode permet justement d'instaurer une ambiance de peur, de non tranquillité, on n'a donc plus vraiment envie de prendre le métro après ce genre de choses. L'enquête derrière mène nos inspecteurs au fur et à mesure vers le dénouement de l'intrigue de l'épisode, rondement écrite et menée d'une main de maître.
La partie gestion de la crise avec Frank était sympathique aussi. On se met dans l'ambiance directement et Tom Selleck nous sert sa prestation habituelle et sur un plateau d'argent. Je l'aime beaucoup cet acteur, il est chaleureux et semble avoir une force de caractère que très peu d'acteur détiennent. C'était donc une joie de le retrouver depuis l'arrêt de Las Vegas et surtout depuis Magnum PI. Ainsi, l'épisode était solide, bien écrit et me rappelle un peu du cinéma de James Gray, peut être est la présence d'un Wahlberg dans la série... qui sait. En tout cas cette enquête fait mouche.

Note : 7/10. En bref, Blue Bloods est une très belle surprise. Cependant, j'attends un peu plus de fil rouge sur cette fameuse société secrète.

Commenter cet article