Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : FlashForward. Saison 1. Ep.21 et 22. SERIES FINALE.

29 Mai 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-701835.png

 

FlashForward // Saison 1. Episode 21. Countdown.

Saison 1. Episode 22. Future Shock.

SERIES FINALE

 

"I guess this is it, this is where I'm suppose to be in my flashforward", voici la phrase que Mark Benford cite au moment où il est à la même place que dans son flashforward, c'est-à-dire dans son bureau à regarder son tableau de la Mosaïque. Whoua ! Enfin, c'était donc la fin de cette saison et malheureusement de la série car le cliffangher final me donne envie de voir la suite mais bon, il faut savoir se résigner et se contenter de ce que l'on a. Je ne vais donc pas juger la fin comme une fin de série ratée mais comme une fin de la saison réussie.

vlcsnap-11797943.png

Voilà, on y est, nous sommes le 29 avril 2010 (enfin, dans la série) et l'épisode 21 nous déroule les évènements de la journée, du matin jusqu'au soir vers 7-8h du soir. Bref, toutes les intrigues se mettent en place, notre infirmier cancereux va tenter de rejoindre sa Keiko, Mark tenter de faire face à un problème avec un suspect dans l'affaire, Janis, Simon et Demetri doivent tenter d'arrêter le nouveau blackout d'arrivé en retournant là où Simon et Lloyd avait créent de la matière noire, bref, une journée bien remplie. De plus, le FBI doit faire face à des bombes dans le bâtiment. Ils ne vont jamais pouvoir s'en sortir vivant. Bref, cette première partie qui place les éléments au bon endroit sur le puzzle c'était plutôt sympathique, j'ai bien aimé et le tout était assez rythmé pour me satisfaire. Par contre, franchement, certes storyline auraient du être réécrite car Keiko et son histoire d'amour c'est vraiment à dormir debout et puis Lloyd et Olivia c'est tout aussi énervant. D'un côté Olivia veut s'en aller de sa maison et éviter que tout ce qu'elle a vue dans son flashforward arrive et d'un autre côté on a Llyod Simcoe qui veut que tout arrive pour retrouver cette équation écrite sur le miroir de la chambre d'Olivia et Mark. Bref, tirer par les cheveux mais on vit avec. Et puis, on a enfin Mark qui se remet à boire. C'était marrant car je trouve que Joseph Fiennes n'a pas vraiment réussit son coup : difficile d'être soul pour lui j'ai l'impression car j'ai rigolé jusqu'au moment où cet inconnu lui donne une flasque dans la rue. Drôle finalement.

vlcsnap-712325.png

Voilà, on y est, nous sommes le 29 avril 2010, il est 8h01 du soir et les évènements du flashforward c'est dans à peine deux heures. Bref, tout le monde se prépare. D'un côté on a Keiko qui retrouve son Bryce adoré (la scène à l'aéroport c'était bien marrant avec la mère qui s'exite comme une folle, j'ai bien rigolé, surtout que comme elle parle pas du tout en anglais, ça donnait un truc bien marrant). Bref, passons, car ce n'est pas du tout le moment le plus intéressant, au contraire je devrais même dire. Ensuite, on a Janis, Simon et Demetri, ils sont devant ce batîment où il y a les installations qui ont permis le global blackout du 6 octobre dernier. Simon doit tenter d'arrêter les machines de fonctionner et de provoquer par la même un autre blackout mais non, il ne va pas y arrivé. Cette partie de l'épisode est centrée sur la confiance que Demetri peut porter à Simon. Bref, c'était pas génial génial même si le rythme était là. Ensuite, Mark sort de cellule de dégrisement, grace à son boss du FBI et ils vont donc devoir se rendre au Federal Building of Investigation, autrement dit le FBI et stopper les bombes qui doivent exploser. Il y avait de l'action, du rythme, de l'émotion avec Mark qui dit au revoir à sa femme et sa famille, on ne s'ennui pas du tout même si les scènes d'action à l'arme à feu auraient pu être bien mieux à mon avis. Mais bon, cela reste correct sans décrocher un chou fleur mais j'ai bien aimé et c'est là le principale pour un téléspectateurs, d'apprécier le show qui se profile devant lui.

vlcsnap-712804.png

Voilà, deux épisodes qui terminent une série sur un cliffangher et donc un nouveau blackout, on pouvait s'en douter depuis le début de la série qu'il n'y aurait pas qu'un seul blackout sinon ce ne serait pas si intéressant que ça. Bref, c'était cool, sympathique et accrocheur de vivre 22 épisodes (au départ il devait y en avoir 25, puis 24, puis 23 et enfin 22) au coeur d'un phénomène pas si ahurissant que ça finalement. Si la première partie de la saison n'avait pas le rythme de la seconde partie, la série a offert malgré tout un bon lot de bons moments. Dommage qu'il n'y ait pas de suite mais c'est la loi de l'audience qui décide et je ne vais pas aller à l'encontre de cette loi qui est pour moi indéniable. Bref, voilà, j'aurais passé un an en compagnie de FlashForward et j'en suis plutôt content comme vous avez pu le lire dans mes critiques.

 

Note : 7/10. En bref, la série termine sur une bonne note avec tout ce qu'il faut pour s'assurer l'attention du téléspectateur.

 

Voir ou revoir les dernières critiques de FlashForward :

Episode 20

Episode 19

Episode 18

Episode 17

Episode 16

Episode 15

Episode 14

Episode 13

Episode 11 et 12

Commenter cet article

delromainzika 17/05/2011 11:31



Mark Benford et le personnage de Christina Woods, l'agent du FBI enceinte lol ^^ Voilà, le reste bof. Demetri me saoulait un peu ^^ et Olivia c'est pire, Lloyd était sympa mais son perso sous
exploité



eridann 17/05/2011 11:21



le personnage que tu retiens?