Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Harry's Law. Saison 1. Episode 3.

2 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-02-02-08h33m15s88.png

 

Harry's Law // Saison 1. Episode 3. Innocent Man.


Avant de commencer, je dois vous faire une confession. Je n'ai jamais trouvé que David E. Kelley était un génie. J'ai bien aimé Ally McBeal, The Practice et Boston Legal mais de là à dire que c'est un génie, je sais pas, pas vraiment pour moi en tout cas. Maintenant cette confession faite, cet épisode écrit par David E. Kelley lui même était donc certainement le meilleur épisode de la série (c'est facile, 3 épisodes seulement). Il y avait en prime Steve Harris (Eugene Young si je me souviens bien, dans The Practice) qui jouait le rôle d'un prisonnier qui attends son jugement d'appel pour pouvoir sortir de prison alors qu'il se dit innocent.
Justement, cette affaire dont Harriet s'occupe était bien faite. Il y avait toute la dimension mélancolique et drôle à la fois. J'avoue que Kathy Bates est savoureuse dans son jeu d'actrice. Elle met la pastille à la bouche. (Attention, je suis pas attiré par Kathy Bates, qu'on se comprenne). Quand elle se met face au danger et qu'elle interpelle les gens elle est parfaite. Elle m'a fait pouffé de rire avec pas mal de scènes dans l'épisode et ce n'est pas seulement par ses gestes mais aussi par les dialogues de E. Kelley que j'ai trouvé éloquents et sympathiques.
Bien sûr, cet épisode repose aussi sur le personnage de Tommy, cet avocat grandiloquent qui ferait faire pipi dans la culotte à la première mémé du coin de la rue. Quand il se met à insulter Adam c'était tellement savoureux. Je sais pas où ils vont chercher tout ça mais en tout cas, il vont y chercher et c'est plutôt fait avec brio et simplicité. Ca ne manque donc pas d'humour. L'affaire de la femme obèse qui veut porter plainte contre son fast food préféré pour l'avoir rendu grosse, c'est pas étonnant. En fait c'est même une sorte d'affaire d'Etat qui revient chaque année aux Etats-Unis.
Cet épisode posait ainsi aussi un problème de société : celui de l'appel pour un prisonnier. On voit combien l'institution carcérale abuse de son pouvoir sur les gens. Il y a donc une vraie réflexion sous-jacente qui murmure à l'oreille du téléspectateur qui est en droit de se dire : si je fini en prison et que je suis innocent, je vais devoir subir ça moi aussi ?

Note : 8/10. En bref, derrière de bons dialogues et une Kathy Bates en forme, on retrouve ici le meilleur épisode de la saison so far.

Commenter cet article