Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House. Saison 8. Episode 17. We Need The Eggs.

17 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : House

vlcsnap-2012-04-17-17h40m32s172.png

 

House // Saison 8. Episode 17. We Need the Eggs.


Ce nouvel épisode de House tente de nous faire un état des lieux de la vie privée et surtout sentimentale de ses personnages. C'est fait avec efficacité, même si j'aurais aimé que l'on soit plus dans un univers sarcastique. Tout d'abord le cas médical qui était assez atypique cette semaine. En effet, un homme saigne des yeux et est pris en charge par l'équipe de House. La particularité de cet homme c'est qu'il entretient une relation avec une "roll", autrement dit une poupée en silicone et non pas une vraie femme. Cela donne quelques bons moments de rire, et du grand WTF (notamment quand le patient hallucine alors que son foie est en train de lâcher). Même si parfois le traitement de ce cas médical n'est pas forcément à la hauteur du reste de l'épisode, il en ressort une aide pour traiter le reste de l'épisode. Evidemment que le cas est lié au sujet même de l'épisode c'est à dire les relations amoureuses des personnages. On commence avec House qui s'amuse encore une fois. On voit que les scénaristes sont dans leur quart final, et qu'ils peuvent tout se permettre. Alors que ce dernier apprend que la prostituée qu'il consulte habituellement arrête ses services parce qu'elle se marie, il organise un casting pour en trouver une nouvelle.

L'idée de base est très débile, mais traitée à la manière de House c'est assez drôle et sarcastique. Au début de l'épisode on est un peu dérouté mais on s'amuse suffisamment. Notamment quand House va tout faire pour prouver que le futur mari de son ex prostituée la trompe volontiers avec une autre femme. C'était très bien monté, et assez marrant à la fois. Malgré tout, j'aurais préféré que l'on aille au bout de ce que la série tente d'entreprendre avec cette partie de l'épisode. Au fond, on a une intrigue stand-alone, qui nous mène certes à la scène finale, mais quand même, trop déconnectée, sans véritable suite. Cependant, la fin de l'épisode est assez sympathique car toute cette histoire permet à House de se rendre compte qu'il l'aime bien Dominika (la femme avec qui il s'est mariée pour la carte verte de cette dernière). Alors que son titre de séjour a été accepté, House jette à la poubelle la fameuse lettre qui annonçait que finalement, elle était libre de faire ce qu'elle veut désormais car elle est américaine. Evidemment, cette fin d'épisode lance la fin de la saison, mais aussi de la série. Et j'ai peur que l'on se concentre sur une histoire qui puisse rendre House heureux…
vlcsnap-2012-04-17-17h41m27s213.pngSauf que j'ai déjà une idée de la fin de la série dans ma tête qui serait parfaite et qui permettrait surtout de revenir sur ce que House a déjà pu dire par le passé. Pendant ce temps, Taub tente de renouer avec les joies des rencontres amoureuses. Cela va se solder par une rencontre dans un supermarché. Le personnage est au beau milieu d'une intrigue qu'il ne contrôle même plus, cependant alors que j'en étais venu à détester le personnage, je trouve qu'il s'est très bien repris cette année. Il devient plus intéressant, notamment pour son côté "pieds sur terre" qui est tout simplement bien géré. Park et Adams vont être comparées une nouvelle fois. Park c'est la petite geek qui sort avec le geek de service de l'hôpital (heureusement que l'on a pas eu de relation avec Chase), et Adams et Chase ne vont pas non plus conclure et je suis content que ce soit comme ça. Au final, ce nouvel épisode de House était très sympathique et assez bien foutu. L'écriture est soignée, et prouve surtout que les scénaristes s'amusent avec les personnages, tout en faisant des bilans d'épisodes en épisodes.

Note : 7.5/10. En bref, en somme cet épisode n'était pas mauvais, même si certains défauts inhérent à la longévité de la série empêche de totalement prendre son pied.

Commenter cet article