Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : $#'! My Dad Says. Saison 1. Episodes 3, 4 et 5.

22 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

99557_D0236B.display.jpg

 

Shit My Dad Says // Saison 1. Episodes 3, 4 et 5. The Truth about Moms and Dads / Code Ed / Not Without my Jacket


Cette sitcom est débile sur l'idée mais j'ai l'impression que c'est de mieux en mieux. L'épisode 3, rempli de préjugés homosexuels et de blague assez méchante dirons nous sur le sujet, c'était malgré tout tellement bien étalé que j'ai rigolé. Un peu malgré moi je dois l'avouer mais voilà, cet humour dégueulasse de paillasson, c'est tellement bon parfois de passer un moment devant une sitcom qui peut faire rire de tout et n'importe quoi. Toute l'histoire avec le serveur et Ed était tellement drôle, entre les lunettes de soleil et toutes les blagues graveleuses. Henry se retrouve alors malgré lui dans cette histoire.
Dans l'épisode 4, on est à un rendez vous organisé. Henry veut sortir avec la fleuriste mais elle accepte que s'ils vont en "double date" avec son père. C'était encore une fois très bien foutu niveau humour. C'était pas forcément très fin car parfois un peu cul cul sur les bords mais c'est ça qui fait son charme. William Shatner joue son rôle à merveille et ça lui colle tellement bien à la peau. Je me souviens d'une phrase qu'il dit et qui était drôle : "Making promises is like having kids. It's fun making them, but you regret them later." "I need something that will sober me up..... What kind of tequila do you have?". J'adore. Cette sitcom est surprenante d'un humour parfois très mauvais.
Et enfin l'épisode 5, le nirvana de la série. Il était vraiment très drôle du début à la fin. On part d'un truc simple, Henry empreinte les affaires d'Ed mais ça ne lui plaît pas du tout. Alors quand Ed prête à Josh, un ami d'Henry l'une de ses vestes, c'est toute une entreprise de quiproquos tous plus drôles les uns que les autres qui se met en place. La partie à l'enterrement, plusieurs quiproquos s'enchaînent entre Ed qui croit que "sweet Louie" était gay puis que finalement il n'était que son sponsor aux AA. C'était bien fait. Pendant ce temps, même l'histoire du frère et de sa femme était drôle quand il a des images de elle et Josh "making out".

Note : 6/10, 4/10 et 6.5/10. Shit My Dad Says se regarde facilement, on prend pas forcément le temps de se dire que c'est mauvais mais on rigole à gorge déployée.

Commenter cet article