Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon a Time in Wonderland. Saison 1. Episode 2.

18 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-18-15h18m18s172.png

 

Once Upon a Time in Wonderland // Saison 1. Episode 2. Trust Me.


Les créateurs de Once Upon a Time in Wonderland nous avaient prévenu, Once Upon a Time in Wonderland n'allait pas que se dérouler autour du conte de Lewis Carroll. En effet, on se rend rapidement compte que Wonderland n'est qu'un lieu pour situer de nouvelles intrigues de Once Upon a Time. Comme la série mère avec Storybrooke/Storybrook. C'est une bonne idée dans le sens où je suppose que l'on aurait rapidement tourné en rond autour de Wonderland. J'adore le personnage d'Alice cependant dans cette nouvelle version des aventures que les créateurs de Once Upon a Time in Wonderland tente de nous offrir. C'est un personnage vaillant et efficace. Je ne m'y attendais pas nécessairement quand j'avais regardé le premier épisode mais je suis content de voir que les scénaristes sont parvenus à donner un nouveau sens au personnage. Au-delà du fait que je suis toujours aussi fan d'Alice et du Knave of Hearts qui forment un duo particulièrement jouissif, je dois avouer que je suis un peu plus déçu de l'univers fantaisiste que la série tente de nous délivrer. Je pense bien entendu à The Mock Turtle qui est un personnage à taille humaine dans l'histoire et qui maintenant est devenu géant dans Once Upon a Time in Wonderland.

Ce que j'aime beaucoup cependant dans cette nouvelle version de Wonderland que Once Upon a Time tente de nous raconter c'est le fait que l'on a un univers particulièrement riche derrière. La série ne s'arrête pas à Wonderland. Il y a fées, il y a Jafar, il y a le Génie Cyrus dont Alice est amoureuse, etc. Il y a tout un tas de choses qui s'ajoutent à Wonderland pour donner quelque chose d'encore plus jouissif et grandiose. Bon, malgré des effets spéciaux toujours plus douteux les uns que les autres (on se demande comment ils font leurs incrustations parfois, c'est comme si c'était des stagiaires qui faisaient le boulot), j'arrive tout de même à rester suffisamment attaché à l'univers pour ne pas décrocher trop rapidement. Mais tout ce que la série nous présente n'est pas moche. J'aime beaucoup la forêt par exemple ou encore le lapin blanc, mais voilà, il y a des moments où l'on a l'impression que les effets spéciaux ont été fait avec des ordinateurs tournants sous Windows 95. Cela ne décrédibilise pas nécessairement ce que Once Upon a Time in Wonderland tente de nous raconter étant donné que la série originale a aussi ses effets spéciaux très laids mais voilà, je suis tout de même déçu.
vlcsnap-2013-10-18-15h26m22s145.pngCet épisode était aussi peut-être meilleur que le pilote, construisant quelque chose autour des diverses relations entre les personnages ce qui permet de rendre aussi l'histoire beaucoup plus pertinente. Et tout le monde va pouvoir aller de l'avant. Il y a notamment les flashbacks qui nous permettent de développer la relation entre Alice et Cyrus. Durant le pilote on ne pouvait pas comprendre tout de suite les enjeux de cette relation et cet épisode parvient fort heureusement à donner un peu de substance et de quoi se mettre sous la dent. Cette relation était un point faible du premier épisode et maintenant que Once Upon a Time in Wonderland s'est donné les moyens de développer un peu plus son univers, forcément c'est tout de suite un peu plus intéressant. Pour ce qui est de Jafar, Naveen Andrews parvient à faire le show une fois de plus. Je suis content que l'on fasse un peu évoluer cette histoire dans le sens où il serait dommage de rester trop longtemps au même endroit. J'ai senti notamment le temps passer trop lentement sur le dos de cette torture géante. Surtout qu'à l'image on a l'impression qu'Alice et the Knave sont sur un tas d'ordures qui flottent dans la mer…

Note : 5/10. En bref, avec mon envie d'apprécier Once Upon a Time in Wonderland, je trouve que la série tente de bonnes choses mais est aussi freinée par quelques obstacles.

Commenter cet article